PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Un vieux renard pour relancer le groupe AGP

Un vieux renard pour relancer le groupe AGP

 

Elmut Moutsinga Boulingui installé par le ministre de la Communication, Guy Maixent Mamiaka © Agpgabon.ga

Libreville, 25 janvier (Gabonactu.com) – Jean Robert Elmut Moutsinga Boulingui, une des légendes vivantes de la gloire de Radio Gabon (service public) qui a roulé sa bosse entre la Radio nationale, les cabinets ministériels dont la Communication et la Primature a été installé jeudi dans son nouveau fauteuil d’administrateur provisoire de l’Agence Gabonaise de presse (AGP) et de l’hebdomadaire Gabon Matin.

 

Pour les gabonais d’un certain âge, l’évocation du patronyme d’Elmut Moutsinga Boulingui rappelle les moments forts de Radio Gabon : l’émission « Le polyglotte » qui rassemblait les familles autours du défi de la maîtrise des langues nationales gabonaises. Mais il y a aussi l’émission « La plume », un bouillon éditorial qui bousculait l’establishment au temps fort du régime ronflant d’Omar Bongo Ondimba.

 

Ce bout d’homme à la modestie étonnante est pourtant un intellectuel de poigne qui n’a presque pas laissé de déception professionnelle dans toutes les administrations où il a servi.

 

Son arrivée à la tête du groupe AGP qui édite le site de presse en ligne www.agpgabon.ga et l’hebdomadaire Gabon Matin, semble être un des plus grands défis de sa longue et très riche carrière. La boite est truffée de journalistes à la mentalité déformée par « l’esprit mystique ou diabolique » de la fonction publique : pas d’ardeur au travail, pas d’esprit créatif, aucun souci de compétitivité, bref une nonchalance maladive sinon comateuse.

 

L’Etat, propriétaire du groupe de presse pêche également par son manque de réalisme. Budget de fonctionnement inexistant, équipements et outils de travail médiocres, primes souvent pas versées à temps…

 

La conjugaison de tous ces concours de circonstances fait de l’AGP « une boite qui produit des nouvelles que personne ne consulte », selon une définition livrée à Paul Biyoghe Mba par le personnel du Conseil économique et social (CES) alors que celui-ci s’interrogeait sur le rôle exact du CES. M. Biyoghe Mba venait d’être nommé à la tête de cette institution dont la mission est de donner des avis que personne n’est obligé de suivre ou d’appliquer.

 

Le génie d’Elmut Moutsinga Boulingui est très attendu pour changer cette perception qui colle à la peau de l’agence de presse officielle du Gabon sérieusement talonnée par la très enthousiaste et pragmatique presse en ligne locale.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/vieux-renard-relancer-groupe-agp">
Twitter