PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La vie et l’œuvre de Monseigneur Jérôme Okinda magnifiées dans un ouvrage souvenir

La vie et l’œuvre de Monseigneur Jérôme Okinda magnifiées dans un ouvrage souvenir

Le Pr Jean François Owaye remettant le livre dédicacé à un  lecteur le 12 mai à Libreville @ Gabonactu.com

 

Libreville, 13 mai (Gabonactu.com) – Le Pr Jean François Owaye et le Dr Jérôme Okoundzi, enseignants à l’Université Omar Bongo (UOB), ont présenté samedi  à Libreville lors d’une cérémonie de vernissage du livre qu’ils ont  co-écrit intitulé : « Jérôme Okinda et son temps, fragments de vie et témoignages »,  un ouvrage souvenir  retraçant l’existence et l’immense œuvre politique et religieuse  de l’ancien haut commis de l’Etat décédé le 15 mai 2012.

L’ouvrage de 120 pages paru  aux éditions Lila compte 10 chapitres. Il fait le diagnostic du parcours atypique de l’homme « multidimensionnel » qu’était Jérôme Okinda. Fervent défenseur des valeurs de justice et d’équité, le défunt prélat s’était opposé dès son jeune âge  aux attitudes esclavagistes du « français », le blanc colonisateur.


Le vibrant hommage du Professeur Aliangha à monseigneur Jérôme Okinda @ Gabonactu.com

Né à Omoye dans la province du Haut Ogooué vers 1933, le jeune  Okinda s’est distingué très tôt par son intelligence en obtenant son Certificat primaire d’étude élémentaire (CEPE) à Franceville. Il était alors   admis au séminaire Saint –Jean de Libreville, une institution très fermée à l’époque (années 40 et 50) aux « indigènes ».   Selon le livre, son brillant passage l’emmena ensuite au séminaire Liberman, le grand séminaire de Brazzaville au Congo où il renonça quelques années plus tard à son sacerdoce avant de revenir en 1980. Il sera consacré premier monseigneur de l’Eglise Mariavite du Gabon et de l’Afrique centrale.

« Les écrits mémoriels sont pour nous, des actes  à l’instruction de la citoyenneté »,  s’est justifié le Pr Owaye, co-auteur du livre. Il lève  que la vie de l’illustre personnage est attaché à  la marche du Gabon.

Son autre fragment de vie, fût son incorporation dans l’armée gabonaise et sa participation dans la guerre de l’Indochine.   Jérôme Okinda fait son entrée en politique en 1964 avec son élection à la députation. D’après les auteurs du livre, il s’était farouchement opposé contre Eugène Marcel Amogho à la partition devant brader la province du  Haut Ogooué au bénéficie du Congo-Brazzaville. L’ancien élu territorial gabonais Amogho  était favorable à ce projet.

L’ouvrage fait savoir également que Monseigneur Jérôme Okinda s’était opposé au Président Omar Bongo qu’il a servi durant près de 20 ans en qualité de ministre dans plusieurs gouvernements. Il est présenté comme celui qui avait exigé du chef de l’Etat d’accepter la démocratie en 1990.

« Yaya Jérôme avec cette capacité de détachement pour chercher le bonheur du plus grand nombre », a témoigné le Professeur Aliangha, un ami proche du feu prélat immortalisé le livre « Jérôme Okinda et son temps, fragments de vie et témoignages ».

Sydney IVEMBI   

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/vie-loeuvre-de-monseigneur-jerome-okinda-magnifiees-ouvrage-souvenir">
Twitter