PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Véolia veut rester au Gabon (PCA)

Véolia veut rester au Gabon (PCA)

Patrice Fonlladosa  et son staff @ gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le Président du conseil d’administration de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Patrice Fonlladosa a déclaré vendredi à Libreville dans une conférence de presse que le groupe Véolia qui gère la SEEG n’est pas pressé de quitter le Gabon où il souhaite continuer à accompagner le pays dans le défi d’approvisionnement en eau et en électricité.

 

Officiellement, le contrat qui lie la SEEG à l’Etat gabonais arrive à son terme dans deux ans. Si celui-ci n’est pas renouvelé, le groupe français doit quitter le Gabon le 30 juin 2017, date de la fin de sa concession de 20 ans.

 

L’Etat gabonais, souvent à couteau tiré avec la direction de la SEEG n’a encore rien dit sur l’avenir de la SEEG après juin 2017.

 

En attendant, 18 ans après la signature de cet accord le 13 juin 1997, la SEEG dit avoir réalisé des investissements de l’ordre de 388 milliards de FCFA.

 

Ces investissements ont permis d’améliorer le nombre d’abonnés : + 188% sur l’électricité et + 212% pour l’eau potable.

 

L’enveloppe a aussi permis d’améliorer la qualité de services. Cependant, M. Fondaloza a reconnu qu’il y a encore des difficultés notamment sur la fourniture d’eau potable aux populations.

 

« Cela est du à une forte croissance de la demande », a-t-il expliqué. La croissance annuelle de la demande est de 6 à 8%. A titre d’exemple, dans les pays développés cette croissance est stagnante sinon ne dépasse pas 1%.

 

« Notre objectif est de continuer d’assumer la croissance », a-t-il dit. Le groupe français également présent au Niger a mis en place un plan de performances.

 

Il a aussi mis en place un budget de 9 milliards de FCFA pour renouveler le réseau des transformateurs afin de limiter les coupures intempestives d’électricité.

Monsieur Fonlladosa a affirmé que la SEEG a énormément « gabonisé » ses emplois. Plus que 9 expatriés occupent des postes de responsabilité dans l’entreprise contre plus de 40 il y a 18 ans.

 

2014 quelques 120 gabonais ont été embauchées. Parmi eux des personnes à mobilité réduite qui servent au standard et autres services.
Malgré ce volet social réussi dans l’entreprise, la SEEG est toujours très critiquée pour son incapacité à fournir l’eau en permanence dans tout le pays, à Libreville notamment et les nombreux délestages en électricité sans oublier une facturation des prestations souvent difficile à comprendre.

Yves Laurent GOMA

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/veolia-veut-rester-au-gabon-pca">
Twitter