PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Urgent les 13 jeunes interpellés à l’arrivée de Ping libérés

Urgent les 13 jeunes interpellés à l’arrivée de Ping libérés

Une vue des personnes relaxées en compagnie de leurs soutiens @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon ( GABONACTU.COM ) – les 13 jeunes interpellés mercredi à l’aéroport de Libreville lors du retour de Jean Ping ont été relaxés vendredi après midi après une audition au parquet de Libreville,  a constaté un reporter de Gabonactu.com.

 

Le dossier est vide a déclaré le procureur de la République.  Seul le jeune interpellé jeudi au commissariat de Nkembo pour avoir fait des photos lors d’une manifestation de soutien à ses camarades en garde à vue est resté entre les mains de la police.

 

La veille du retour de Jean Ping au pays, ses partisans avaient lancé un appel sur les réseaux sociaux en vue d’un rassemblement pacifique à l’aéroport de Libreville pour accueillir leur Leader à sa descente d’avion. Jean Ping a en effet séjourné plus de quinze jours en Europe et notamment en France, où il a rencontré de nombreux responsables politiques en vue de les sensibiliser sur la situation politique de son pays à la veille de l’élection présidentielle prévue entre août et septembre 2016.

Dans l’après midi du 2 mars, la gendarmerie et la police gabonaises ont pris position sur les voies d’accès à l’aéroport de Libreville, empêchant ainsi les partisans de Ping  d’accéder à l’aéroport s’ils n’étaient pas munis de billets d’avion. Bloquées, ces militants de l’opposition sont restés au bord de la route de façon pacifique en vue de voir passer leur Leader.

A son atterrissage vers 17h, Jean Ping a pu s’embarquer dans son véhicule pour rejoindre sa résidence, acclamé sur la route par ses partisans .

C’est juste après le passage de Jean Ping, que la faction des forces présentes sur le terrain a projeté des gaz lacrymogènes qui ont brulé et blessé huit (8) personnes, selon un communiqué publié par les services de Jean Ping. 13 jeunes ont été interpellés puis conduit d’abord à la Police judiciaire puis à la FOPI et enfin au commissariat de police de Nkembo.

 

Ils ont été libérés après avoir été entendus par un procureur.

 

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/urgent-lles-13-jeunes-interpelles-a-larrivee-de-ping-liberes">
Twitter