PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Une mission de l’OIF à Libreville pour évaluer le processus préélectoral

Une mission de l’OIF à Libreville pour évaluer le processus préélectoral

Le SG de l’OIF lors de son dernier séjour à Libreville @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), dépêchera une mission d’évaluation préélectorale à Libreville en novembre prochain dans la perspective de l’élection présidentielle de 2016 qu’elle souhaite transparente, équitable et apaisée, a-t-on appris auprès de cette institution.

 

Au cours de cette mission, les émissaires du Secrétaire général de la Francophonie, la canadienne Michaelle Jean, rencontreront les acteurs politiques gabonais ainsi que les chefs des institutions chargées du processus électoral. A la fin de la mission, les délégués de l’OIF rédigeront un rapport sur l’état de préparation de la prochaine élection présidentielle ainsi que des élections législatives à venir. Le rapport comprendra naturellement des suggestions et des recommandations.

Le rapport de la mission sera remis aux autorités nationales compétentes. L’objectif étant d’aider le pays à organiser des élections libres et transparentes, apaisées et démocratiques.

Face à face Michaelle Jean et l'opposition gabonaise @ archives Gabonactu.com
Face à face Michaelle Jean et l’opposition gabonaise @ archives Gabonactu.com

En août dernier lors de son premier séjour de travail en terre gabonaise, Michaelle Jean a déjà eu des séances de travail séparées avec l’opposition, la majorité au pouvoir et les responsables des institutions constitutionnelles.

L’opposition avait à l’occasion sollicité l’intervention de l’OIF pour convaincre le pouvoir d’ouvrir un dialogue inclusif avant la présidentielle de 2016.

Mme Jean avait noté une importante soif du dialogue de la part de l’opposition qui veut reformer la constitution pour y réinscrire la limitation des mandats présidentiels à un seul de cinq ans renouvelable une seule fois. Actuellement, le mandat est de sept ans renouvelable autant de fois.

Le pouvoir avait dit « oui au dialogue » mais uniquement dans le cadre institutionnel.

 

Gaston Ella & Xinhua

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Benz

    Si a c jour le Gabon et le Canada demeurèrent les 2 seuls pays ki ont payé leurs cotisation annuelle a l’OIF, c claire ke la révision d la constitution au Gabon avc un mendat présidentiel d 5 ans renouvelable une seule fois et aussi un retour a une élection a 2 tours pour justifier la légalité et la légitimité du pouvoir et la suppression d La loi sur la transhumance politique ke g trouve anti démocratique ne seront jamais la priorité d Michaelle jean

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/une-mission-de-loif-a-libreville-pour-evaluer-le-processus-preelectoral">
Twitter