PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Un mosquito à l’origine du mini incendie dans la cellule de Brice Laccruche Alihanga

Un mosquito à l’origine du mini incendie dans la cellule de Brice Laccruche Alihanga

Un mosquito (anti-moustique sous forme de spirale) brûlé pour faire fuir ces insectes très nuisibles est à l’origine du mini incendie qui s’est déclaré dans la nuit du 23 février dernier dans la cellule de Brice Laccruche Alihanga, ex Directeur de cabinet du président Ali Bongo Ondimba, rapporte le très informé journal en ligne Media 241.

Le mosquito allumé par le détenu pour se protéger contre les moustiques aurait brûlé un bout de son matelas. L’incident a vite été maitrisé par les matons, affirme Media 241 citant une source proche de l’administration de la prison centrale de Libreville.

Les incidents de ce genre seraient nombreux. L’administration a immédiatement interdit l’usage des mosquitos dans les cellules, selon la source.


Homme fort durant la convalescence du président Ali Bongo Ondimba, Brice Laccruche Alihanga est actuellement en détention préventive, pour des faits de « détournements de deniers publics, de concussion et de blanchiment de capitaux ». Plusieurs de ses proches sont également jetés en prison pour les mêmes chefs d’inculpation. Parmi eux l’ex ministre du Pétrole Noël Mboumba, son collègue des Finances Roger Owono Mba, celui des Transports et des Travaux publics Justin Ndoundangoye ou encore l’ancien puissant ministre de l’Energie Tony Ondo Mba. Tous ont été rattrapé dans le cadre de l’opération mains propres dénommée Scorpion qui a également fait chuter plusieurs hauts cadres de l’administration financière du pays.

Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle