PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Un gendarme se fait voler 400 000 FCFA dans un motel et exige le remboursement de la somme par l’époux de la voleuse

Un gendarme se fait voler 400 000 FCFA dans un motel et exige le remboursement de la somme par l’époux de la voleuse

PK 6 célèbre quartier de Libreville pour ses bars, ses dépôts de musungu et de vin de palme © Gabonactu.com

Un vieux gendarme s’est fait voler la coquette somme de 400 000 FCFA dans un motel de Libreville par une femme mariée après une partie de plaisir et a exigé que l’époux cocufié vienne délivrer sa femme au commissariat où elle a été coffrée avec la somme de 400 000 FCFA, a appris Gabonactu.com auprès des témoins.

L’incroyable histoire s’est produite au PK6. Le vieux gendarme proche de la retraite vient de percevoir son salaire. Il débarque au PK6 avec toute la cagnotte dans ses poches. Il ingurgite plusieurs « pots » de musungu afin de bien jouer le match planifié à l’avance avec une femme mariée qui rode souvent dans le coin tous les 25 du mois à la recherche d’un fonctionnaire à déplumer.


Le couple s’ébranle ensuite au célèbre Motel du coin : Le Perchoir. Tout se passe bien entre les deux amoureux. Epuisé après la rude épreuve, le vieux gendarme se laisse aller dans le sommeil. Julie (nom attribué pour conserver son anonymat) passe à l’action. Elle palpe les poches du guerrier et tombe sur la cagnotte.

Elle s’habille et se retire subrepticement de la maison close. Sa petite cavale ne durera qu’une journée. Le « codo » met à contribution ses collègues pour rattraper dame Julie. Elle est interpelée vers 11 heures alors que son mari est au travail et ses enfants à l’école.

Enfermée dans un commissariat, elle clame son innocence. Cependant, son départ en cachette de la chambre où elle a partagé le plaisir avec le codo fait d’elle le premier suspect sinon le coupable.

Le vieux gendarme exige son argent. Rien que son argent. Certainement par honte, Julie n’avoue pas avoir commis le forfait. Elle n’a donc pas d’argent. Il lui reste un dernier recourt : son époux. Le cocufié est contacté par sa femme en larmes.

Par amour pour ses enfants, parait-il, Moussavou (également nom d’emprunt) se lance à la recherche de la somme exigée. Il s’endette et vient délivrer son épouse qui rentre avec lui à la maison. Malheureusement, l’histoire est connue du voisinage. Le couple vacille en ce moment mais ne divorce pas. Moussavou et Julie ne peuvent pas déménager pour éviter les regards du voisinage. Ils sont dans leur propre cabane.

Daniel Etienne

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. Marthe

    Il prend la femme de l’autre et lui demande de verser 400 000 FCFA. Incroyable. Ce moussavou n’a-t-il pas de parents ? Pourquoi accepter une telle humiliation ?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle