PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Un gabonais très viril conduit d’urgence à l’hôpital pour excès d’érection

Un gabonais très viril conduit d’urgence à l’hôpital pour excès d’érection

Un gabonais de 40 ans a été récemment conduit d’urgence au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) pour excès d’érection, a-t-il avoué à un reporter de Gabonactu.com après sa sortie d’hôpital.

Marc X (nom attribué pour conserver l’anonymat de la personne), vit son célibat après un divorce douloureux. Depuis, il a décidé de s’abstenir de tout ébat avec une femme. Mais entre « gynophobie », « sida-phobie » et la crainte divine, le compatriote a choisi d’être chaste, suivant les conseils de son chef spirituel (pasteur).  

Mais la nature a horreur du vide et Dieu seul sait quelle magie il a placé au sein de la femme en la créant… Marc X a fini par craquer à force de voir défiler de jolies créatures à chacune de ses sorties.


Si la muraille de Jéricho est tombée, ce n’est pas lui qui résisterait à une envie physiologique et naturelle. Marc X affirme avoir regardé à la télévision un film avec de longues séquences classées X. Du coup, une envie démentielle l’a envahi. Son érection était de plus en plus importante. Un passage à la douche pour soulager sa libido via la masturbation n’a pas suffi pour calmer son « 3e pied ».

« Mes yeux ont rougi et j’ai eu l’impression que ma tête allait éclater. J’ai commencé à bailler et à bailler plus fort et fréquemment », a-t-il témoigné. Mais couvert de honte, il s’abstient de raconter sa mésaventure à son cousin.

Malheureusement, ce dernier finit par constater le comportement anormal de son frère et fait craquer Marc X . Le martyr de l’amour raconte sa souffrance. Le cousin, pris de peur, décide de l’emmener urgemment à l’hôpital.

Le médecin décide alors de lui passer quelques examens. Les résultats révèlent qu’à 40 ans, Marc a des testostérones d’un éphèbe de 25 ans ; il est donc hyper viril.

Très admiratif, le médecin se met à languir et confesse « mon petit, si tu pouvais me contaminer ta puissance masculine, mon épouse ne me regarderait pas comme elle le fait aujourd’hui ».

Le médecin certainement moins viril que son patient a tout de même recommandé à Marc X de mettre fin à son « carême » pour éviter de développer une prostate.

Marc X est rentré à la maison le même jour avec une ordonnance pour calmer son 3e pied à l’érection volcanique.

Daniel Etienne

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn