PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Un autre gabonais brille au Canada

Un autre gabonais brille au Canada

Jean Claude Mabiala, philosophe écrivain résidant au Canada © lavantage.qc.ca

Le canadien d’origine gabonaise, Jean-Claude Mabiala, professeur de philosophie et d’éthique politique à l’Institut maritime du Québec (IMQ) à Rimouski a été récemment nommé au comité provincial en santé et services sociaux par le ministre canadien de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a annoncé l’intéressé à la rédaction de Gabonactu.com

M. Mabiala explique que l’intégration des membres issus des communautés ethnoculturelles est un sujet qui m’intéresse au plus haut point. « Il s’agit là d’une belle opportunité que j’entends saisir afin de discuter avec d’autres membres des réalités auxquelles sont confrontées les personnes issues des communautés ethnoculturelles particulièrement, au sujet de leur rapport avec le système de santé », ajoute-t-il dans des propos cités par le média québécois lavantage.qc.ca


Les 11 membres du comité sont chargés de donner des avis à la ministre de la Santé, visant à favoriser une organisation des services de santé et des services sociaux qui tienne compte des diverses réalités culturelles.

M. Mabiala sera donc à pied d’œuvre dès le 18 novembre pour la première séance du comité travail, et ce pour une durée de trois ans. Jean-Claude Mabiala a fait paraître son sixième livre, « L’intrus », en février dernier.

Homme de lettres, Jean-Claude Mabiala, vit à Rimouski depuis 1990.

Les bonnes nouvelles se multiplient pour les gabonais du Canada. Il y a moins d’une semaine, c’est Dieudonné Ella Oyono, né au Gabon et arrivé au Québec en 2001 qui a été le premier originaire de l’Afrique à être élu président du Parti Québécois, une formation politique qui milite pour l’indépendance du Québec du reste du Canada.

Même si cette charge est davantage administrative que politique, il reste très symbolique qu’elle soit assumée par un citoyen né à l’extérieur du Québec. En effet, les adversaires du Parti Québécois l’accusent de se définir comme une formation excluant les étrangers, ce dont il se défend.

Le Gabon, peuplé d’à peine 1,8 million d’habitants, est l’un des pays d’Afrique dont la population d’immigrés est très faible.

Carl Nsitou & lavantage.qc.ca

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn