PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

TV+ désormais placée sous surveillance

TV+ désormais placée sous surveillance

La bombe factice abandonnée par le commando dans la rédaction de TV+ @ Gabonactu.com

Libreville, 19 juin (Gabonactu.com) – La chaîne de télévision privée TV+ est désormais placée sous la surveillance des gendarmes affectés par le ministère de la Défense, a appris Gabonactu.com auprès du personnel de ce média victime vendredi dernier d’une attaque armée menée par un commando présumé à la solde de l’ancien candidat à l’élection présidentielle, Roland Désiré Aba’a Minko.

 

Vendredi dernier, un commando de 4 à 5 hommes a attaqué cette télévision privée, l’une des plus populaire à Libreville pour faire diffuser un message appelant à une insurrection si le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba ne quittait pas le pouvoir dans un délai de 72 heures. L’auteur du message, l’opposant Roland Désiré Aba’a Minko a averti que si Ali Bongo ne démissionnait pas dans les 72 heures, il explosera par un système de mise à feu télécommandé, un à un, les bâtiments publics déjà piégés par ses éléments.

 

Le personnel de TV+, menacé par des armes à feu et une bombe factice,  a diffusé le message sur ses antennes.

 

Outre TV+, un autre commando a attaqué la Radio Panafricaine Africa N°1 pour faire diffuser le même message. La diffusion n’a pas été possible pour des raisons techniques. La direction de la radio appartenant à l’Etat gabonais et à la Libye a immédiatement fait appel à la Direction générale des recherches (DGR) pour venir récupérer le sac abandonné à la rédaction par les pirates dans leur fuite. Le commando avait averti que le sac contenait une bombe.

 

Après avoir bouclé la zone, les artificiers de la DGR ont maitrisé la bombe qui était en fait factice. Le gouvernement avait immédiatement placé la radio sous surveillance des gendarmes.

 

Gabonactu.com n’a pas vérifié si la chaîne de télévision privée Kanal 7 également visée par le commando a également été placée sous surveillance.

 

La classe politique a unanimement condamné ces attaques simultanées des médias. Roland Désiré Aba’a, présumé être le planificateur de ces attaques est affublé de l’adjectif de terroriste. Il a passé dans la nuit de dimanche à lundi sa 3ème nuit de garde à vue. Celle-ci pourrait être prolongée jusqu’à 8 jours pour nécessité d’enquête.

 

Le commando court toujours. Il est activement recherché.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/tv-desormais-placee-surveillance">
Twitter