PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Transformons les regards, une ambition RSE du groupe ERAMET au Gabon

Transformons les regards, une ambition RSE du groupe ERAMET au Gabon

Le représentant du groupe ERAMET  Bruno Faour (droite), l’administrateur directeur général de COMILOG, Leod Paul Batolo (centre) et le nouveau DG de SETRAG Renato Torres durant la conférence de presse le 24 septembre à Libreville ©  Gabonactu.com

Le représentant au Gabon du groupe minier et métallurgique français ERAMET,  Bruno Faour a présenté mardi dans une conférence de presse   conjointe avec les directeurs généraux des filiales opérant dans le pays (COMILOG et SETRAG), la campagne baptisée : « Transformons les regards », laquelle constitue une ambition sur les cinq années avenir de la Responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE).

Le concept « Transformons les regards » vise à améliorer les conditions de vie des populations impactées par les activités du groupe ERAMET au Gabon. Il s’agit pour la multinationale d’accentuer le développement local tous azimuts (santé, éducation, emploi, protection de la biodiversité et développement économique).


« De la même façon qu’on sorte les tonnes  de manganèse en sécurité, de la même façon  qu’on respecte l’environnement, de la même façon qu’on respecte la qualité des produits que nous aller faire, c’est de cette façon que nous allons avoir une interaction positive avec les communautés au sein desquelles on travail, au sein desquelles nous opérons », a expliqué M. Faour.

Pour  Bruno Faour, la  RSE sera dorénavant une  contribution positive avec un impact positif sur les communautés qui vivent autour des activités d’ERAMET au Gabon.  « Cette RSE là est inscrite dans notre vision,  ce n’est plus une alternative ni une option », a-t-il souligné.

Dans cette vision COMILOG, filiale du groupe ERAMET exploitant le manganèse à Moanda  au Gabon depuis 1962 s’est engagé dans la transformation progressive de ladite ville. Outre la construction de certaines salles et la réhabilitation de toutes les écoles de la ville,  l’entreprise minière a indiqué qu’elle va équiper  les 5 lycées de la commune d’une cinquantaine d’ordinateur chacun  et une connexion haut-débit pour l’épanouissement des apprenants.

Un vaste programme de réhabilitation des voiries rentre également dans cette vision. 36 km des artères principales de Moanda sont concernés, indique-t-on.   Il y a aussi la réfection de  13 km  des voies secondaires.

Selon Leod Paul Batolo, directeur général de COMILOG, « nous avons achetés un équipement qui va nous permettre de mettre les pavés dans toutes les voies secondaires de Moada, c’est un programment qui va se faire en collaboration avec les parties prenantes (mairie, chefs des quartiers, les associations des populations) »

La Société d’exploitations Transgabonais (SETRAG), une autre filiale d’ERAMET n’est pas en reste dans cette transformation des regards.  Dans le cadre d’un programme dénommé : « remise à niveau », elle a acheté un engin moderne pour détecter et enregistrer  des défauts tout au long  de la voie ferroviaire. L’engin roulant à 100 km heure, constitue ainsi un outil d’aide à la décision. Cette réhabilitation de la voie se poursuit progressivement avec succès, a indiqué le directeur général adjoint de SETRAG, Christian Magni.

Sydney IVEMBI

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter