PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Un train COMILOG lourdement chargé déraille, 13 wagons au sol

Un train COMILOG lourdement chargé déraille, 13 wagons au sol

Une vue partielle des wagons endommagés © Mathias Otounga Ossibadjouo

Libreville, 6 janvier (Gabonactu.com) – Un train minéralier de la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG, filiale du groupe métallurgique français Eramet) lourdement chargé de manganèse, a déraillé samedi à 16h01 entre les gares de Mbougou et lifouta, a appris Gabonactu.com de sources très bien informées.

 

Le train N°6612 était en provenance de Moanda pour le terminal minéralier d’Owendo. Dans sa lourde chute, 13 wagons chargés de minerai se sont retrouvés au sol. Les rails ont été arrachés sur environ 300 mètres. Le lieu de l’accident offre un triste spectacle : rails tordus, traverses brouillées, wagons à l’envers…

 

Aucune victime n’est à déplorer. Les locomotives de type CC4311 et CC4312 qui tractaient le minéralier n’ont pas été touchées. Les travaux de réparation de la voie sont en cours.

 

Le train voyageur 714 du samedi assurant la liaison Franceville-Owendo a été immédiatement supprimé. Seul le train 733 Owendo-Franceville a été autorisé de circuler mais avec comme gare de terminus Lastourville.

Une vue des Wagon sortis des rails © Mathias Otounga Ossibadjouo

L’on ne sait pas si la SETRAG a mis sur pied une logistique pour permettre à ses passagers de Franceville de poursuivre leur trajet après Lastourville. La route est entièrement bitumée entre Lastourville et Franceville.

Ce type de déraillement n’est pas le premier sur la voie qui accuse un niveau de vétusté assez avancée. Il s’agit tout de même du tout premier déraillement de l’année 2019.

 

La SETRAG  a reçu un important financement de l’Agence française de développement (AFD) pour la rénovation de cette voie vitale pour l’économie gabonaise.

 

COMILOG qui est le concessionnaire de la voie table sur une production de 6 millions de tonnes de manganèse dans un très proche avenir. 4,3 millions de tonnes en 2018. Son projet de développement et de croissance baptisé COMILOG 2020 a été mis sur pied pour atteindre cet objectif.

 

A ce tonnage il faut ajouter environ 2 millions de tonnes de la Nouvelle Gabon mining, une société chinoise basée dans la région de Franceville. Cette société d’exploitation de manganèse utilise également  cet unique chemin de fer gabonais.

 

Le service fret et le transport du bois ajoutent une pression supplémentaire sur la voie pour laquelle le transport des passagers est une activité marginale.

Carl Nsitou

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *