PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
Tournons la Page exige la libération immédiate et sans conditions de son membre Maikoul ZODI

Tournons la Page exige la libération immédiate et sans conditions de son membre Maikoul ZODI

image_pdfimage_print

Maikoul Zodi Tournons la page Niger @ DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La coalition Tournons la Page exige, dans un communiqué, la libération immédiate et sans conditions de son membre Maikoul Zodi du Niger arrêté le 5 avril à Niamey.

 

Nous venons d’apprendre l’arrestation, ce mercredi 5 avril 2017 à 6 heures du matin, à son domicile, du coordinateur de la Campagne Tournons La Page Niger, Monsieur Maikoul ZODI Président de l’ONG Mouvement des Jeunes Républicains au Niger (MPC) et membre du Réseau des Organisations pour la Transparence et l’Analyse Budgétaire (ROTAB). Maikoul ZODI, représentant des organisations des droits humains au Niger avait démissionné de son poste de rapporteur général de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), refusant de valider les élections de mars 2016 qui avaient consacré le hold-up de Monsieur Issoufou Mahamadou pour un second mandat.

 

Il est signataire de la plainte contre X déposée par la société civile nigérienne le 31 mars 2017 devant le doyen des juges d’instruction, dans le scandale de l’Uraniumgate, affaire de vente d’uranium de près de 319 millions de dollars. Cette transaction a transité par des intermédiaires russes et libanais en décembre 2011 entre la multinationale française Areva et l’Etat du Niger, impliquant plusieurs personnalités nigériennes et françaises. Aujourd’hui, nous ne savons pas si cette arrestation a un lien avec cette affaire. Bien que le Niger soit engagé dans l’ITIE (Initiative pour la transparence dans les Industries Extractives), ses engagements de transparence ne sont pas respectés. Maikoul ZODI est aussi engagé dans la lutte contre la mal gouvernance et la corruption. Il est l’un des principaux organisateurs de la marche du 21 décembre 2016 de la société civile nigérienne.

 

Cette arrestation s’inscrit dans une démarche plus large de criminalisation des mouvements sociaux et citoyens nigériens. Le pouvoir judiciaire doit cesser d’être un instrument de répression dans les mains de l’exécutif contre des citoyens engagés pour le bien du peuple nigérien. Nous condamnons fermement ce comportement des autorités judiciaires qui, au lieu d’analyser la plainte, piétine les droits et les libertés des citoyens.

 

La Coalition internationale Tournons la Page  ainsi que la coalition Tournons la Page Niger et tous les autres membres de la coalition sont profondément préoccupés par l’arrestation de  Maikoul ZODI.

 

Nous exigeons la libération immédiate et sans conditions de Maikoul ZODI.

Gaston Ella

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *