PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Timothée Memey et Abel Mimongo ’’draguent’’ les journalistes sportifs pour l’élection à la HAC

Timothée Memey et Abel Mimongo ’’draguent’’ les journalistes sportifs pour l’élection à la HAC

Abel Mimongo (à G.) et Timothée Memey (à D.) briguent les suffrages des journalistes sportifs indépendants@DR

Libreville, 7 juin (Gabonactu.com) – Deux éminents confrères, Timothée Memey et Abel Mimongo étaient mercredi face aux journalistes sportifs indépendants réunis au sein de l’AGPSI en vue de décliner les motivations pour lesquelles ils sollicitent leurs suffrages pour entrer à la Haute autorité de la Communication (HAC, ex CNC).

La votation qui aura lieu dans deux jours sera très serrée estime-t-on, au vu du profil des deux protagonistes.

Timothée Memey traîne trois décennies d’expérience dans le métier de journaliste. Il est passé dans les médias audiovisuels et écrits et est propriétaire d’une presse qui ne fricote pas avec la bêtise.

Il se pointe comme un fervent défenseur des intérêts de ses confrères dans un monde où les communicateurs sont de plus en plus exposés aux menaces des acteurs politiques et voudrait d’une véritable indépendance financière pour les médias.

« La HAC ne doit pas être un père fouettard. Il doit jouer un rôle majeur dans la formation des jeunes. Nous allons saisir les entreprises pour proposer une loi qui leur demandera de donner la publicité aux médias de manière rotative. Je proposerai d’aller dans le fonds de la presse pour permettre à tous les médias de souffler financièrement », a-t-il proposé.

Quant à lui, Abel Mimongo est présenté comme un fervent défenseur des jeunes journalistes. Il a beaucoup œuvré dans l’encadrement de plusieurs débutants.

Il vient devant les journalistes sportifs indépendants pour « solliciter les suffrages ». Selon lui, la difficulté pour choisir entre Timothée et lui est perceptible. Mais il souhaite qu’ils choisissent bien « un contrepoids face aux 7 autres membres de de la HAC nommés par le pouvoir ».

Le journaliste du quotidien L’Union estime que la HAC doit tout faire pour permettre un accès facile à l’information, laisser ses anciennes méthodes de l’ère CNC consistant à sanctionner systématiquement les médias, surtout privés et s’efforcer de rendre aux médias leur liberté.

Il pense enfin que la subvention devrait être allouée à tous les médias.

La bataille entre les deux confrères s’annonce rude pour le bien des medias.

 

Camille Boussougou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/timothee-memey-abel-mimongo-draguent-journalistes-sportifs-lelection-a-hac">
Twitter