PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le système électoral a fait un saut qualitatif au Gabon (Franck Nguéma)

Le système électoral a fait un saut qualitatif au Gabon (Franck Nguéma)

Affiche de campagne de Franck Nguéma lors des législatives du 6 et 27 octobre 2018 © DR 

Libreville, 14 décembre (Gabonactu.com) – Le patron de la télévision privée TV+, Franck Nguéma, se réjouissant de la validation par la Cour constitutionnelle de sa victoire aux élections législatives du 6 et 27 octobre dernier, a affirmé dans un post sur sa page Facebook que le système électoral gabonais a fait un saut qualitatif certain.

 

« Le système électoral dans notre pays, du Ministère de l’intérieur à la Cour constitutionnelle, en passant par le Centre gabonais des élections, a fait un saut qualitatif certain », affirme le nouveau député du 2ème arrondissement de la jeune commune d’Akanda située au nord de Libreville.

 

Le député justifie son propos au regard « des résultats électoraux et des lendemains électoraux apaisés des élections locales et législatives des 06 et 27 octobre 2018, contrairement à ceux de 2016 ».

 

« Tout système électoral n’étant pas parfait, car la perfection n’est pas de ce monde, il est à noter que la fraude électorale existe et existera toujours dans tous les pays ayant choisi la voie des élections, car cette fraude est dans la nature humaine », poursuit Franck Nguéma satisfait de la décision de la Cour constitutionnelle qui a rejeté le 11 décembre dernier le recours de son adversaire Joseph Minko Olenga du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

 

Franck Nguéma qui dirige la chaîne de télévision la plus « hostile » au régime a fourbi ses armes durant deux décennies sous l’ombre d’André Mba Obame, ancien puissant ministre de l’Intérieur sous Omar Bongo Ondimba. Après le décès de celui-ci en juin 2009, André Mba Obame a tenté de lui succéder à l’occasion de l’élection présidentielle anticipée d’août 2019. Son ambition était, par contre, anéantie par Ali Bongo Ondimba déclaré vainqueur du scrutin.

 

André Mba Obame dit AMO ne reconnaitra jamais la victoire d’Ali Bongo Ondimba jusqu’à sa mort le 12 avril 2015 au Cameroun des suite d’une maladie.

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/systeme-electoral-a-saut-qualitatif-gabon-franck-nguema">
Twitter