PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Surpris avec sa Tchiza dans un supermarché alors qu’il était censé être en mission à Bangui, un gabonais devient sourd et muet

Surpris avec sa Tchiza dans un supermarché alors qu’il était censé être en mission à Bangui, un gabonais devient sourd et muet

Image d’illustration de la tendance Tchiza, un phénomène qui devient l’une des plus graves violences faites aux femmes mariées  © DR

Libreville, 7 avril (Gabonactu.com) – Un gabonais est brusquement devenu sourd et muet après avoir été surpris par son épouse dans le parking d’un supermarché de Libreville avec sa jolie Tchiza (maîtresse) alors qu’il était censé être en mission de deux semaines à Bangui en Centrafrique.

 

Selon des voisins du couple, Jacques, la cinquantaine révolue a perdu l’usage de sa langue et même de ses oreilles depuis que son épouse l’a surpris dans le parking d’un supermarché de Libreville alors qu’il était censé être en mission en Centrafrique depuis près d’une semaine.

 

Le joli mensonge de Jacques, originaire du Haut-Ogooué qui a monté un stratagème pour profiter durant deux semaines avec sa belle Tchiza, une jeune fille aux seins encore debout et à la démarche chaloupée, s’est écroulé comme un château de cartes.  Une semaine auparavant, il a laissé croire à son épouse qu’il partait en mission de travail à Bangui en Centrafrique. Comme d’habitude, il devait garer son véhicule dans le parking de l’aéroport Léon Mba de Libreville. Son épouse n’a douté de rien puisque son tendre époux a tout assuré avant de partir.

 

Le pot-aux-roses  a été démasqué un samedi soit près d’une semaine après le prétendu départ en mission du Don-quichotte. Son épouse demande à sa sœur de l’accompagner dans un supermarché pour acheter des produits de nettoyage et autres goûté pour les enfants.

 

Les deux femmes se rendent au supermarché. Dans le parking, Madame Jacques aperçoit une voiture qui ressemble étrangement à celle de son époux. Le sang fait un quart de tour dans sa tête. Elle s’approche précipitamment. Jacques a déjà ouvert la malle arrière du véhicule. La Tchiza est entrain de ranger les courses dans la voiture. Madame Jacques surgit et se met à hurler. Sa sœur manque de patience et se jette sur la Tchiza qui est rouée de coups.

 

Jacques arrête un taxi, j’embarque et fonce à la maison. La Tchiza en sérieuse difficulté est sauvée par des badauds.

 

Deux semaines après l’incident qui a failli tourné au drame, Jacques a complètement perdu l’usage de la parole et certainement de ses oreilles. Il ne parle plus, il serait devenu sourd. Se fait-il passé pour une victime ? Nulle ne le sait. Son épouse est désormais résolue de l’adorer et de lui demander pardon tous les jours.

 

Tchiza ou Tchizambengué est désormais le terme à la mode au Gabon pour désigner le 1er, 2ème ou 3ème bureau où un homme cocu va passer son temps et dépenser son fric avant de rentrer à la maison retrouver sa vielle cocotte.

 

Beaucoup de femmes préfèrent ce statut pour brasser plusieurs Tchizos (copains) qui financent leur train de vie dispendieux.

PS : certains noms et lieux de cette histoire ont été volontairement modifiés pour préserver la vie privée du couple. 

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/surpris-tchiza-supermarche-quil-etait-cense-etre-mission-a-bangui-gabonais-devient-sourd-muet">
Twitter