PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Je suis un combattant, je poursuivrai mes activités de bloggeur (Hervé Mombo Kinga)

Je suis un combattant, je poursuivrai mes activités de bloggeur (Hervé Mombo Kinga)

Hervé Mombo Kinga esquissant ses premiers pas d’homme libre ce 5 janvier 2019 sur la plage de Libreville © Gabonactu.com

Libreville, 5 janvier (Gabonactu.com) – Le bloggeur Hervé Mombo Kinga sorti de sa cellule de la prison centrale de Gros Bouquet à Libreville a déclaré en exclusivité à Gabonactu.com qu’il est combattant et qu’il poursuivra ses activités de bloggeur.

 

« Je suis un combattant. Un combattant ça ne recule pas », a d’emblée déclaré l’activiste dans l’entretien accordé à Gabonactu.com quelques minutes après sa libération mardi en début d’après midi.

Hervé Mombo Kinga rêve maintenant de relancer ses activités économiques notamment son cyber café. Mais il se dit ruiné financièrement © Gabonactu.com

L’activiste a choisi de profiter de ses premiers moments de liberté sur la plage de Libreville vers la Sablière. « Je suis en fin un homme libre », s’est-il exclamé soulagé de profiter du bon air de la côte ouest de l’océan Atlantique qui borde le Gabon sur 800 km.

 

Face à l’océan, le jeune blogueur déplore les 17 mois passés en prison quasiment pour rien.

 

« Vous prenez quelqu’un, vous l’emprisonnez pour un dossier complètement vide. La personne passe 17 mois en prison, un mouroir, pour venir déclarer ensuite qu’il n’y a rien. C’est horrible », s’est indigné le jeune bloggeur, le masque de détenu encore visible sur son visage.

 

« On a l’impression que la fameuse démocratie qu’on nous vend au Gabon, c’est tout simplement la dictature », lâche-t-il, le cœur meurtri.

 

Et pour plus de justice sociale, Hervé Mombo Kinga a clairement clamé qu’il poursuivra ses « activités d’activiste parce qu’il y a trop de gabonais qui souffrent et qui veulent la justice. Les activistes peuvent et doivent les aider ».

Hervé Mombo Kinga était poursuivi pour participation à une propagande écrite, tendant à troubler la paix publique, incitation à la révolte contre l’autorité de l’Etat et outrage au président de la République par voie de tract. L’accusation n’a produit aucune preuve.

Notre justice a encore beaucoup de chemin à parcourir, selon Hervé Mombo Kinga © Gabonactu.com

Le 28 janvier dernier, l’ancien gérant de cyber café a comparu en correctionnelle au Tribunal de Libreville. Le procureur de la République a requis 8 ans de prison ferme contre lui. Le juge n’a pas suivi ces réquisitions. Il a annulé toute la procédure contre lui parce qu’entachée d’irrégularités. Ce qui a permis à Hervé Mombo Kinga de recouvrer la liberté.

Le nom d’Hervé Mombo Kinga était scandé dans tous les meetings de l’opposition qui le considérait comme un prisonnier politique au même rang que Bertrand Zibi, Landry Washington, Frédéric Massavala, Pascal Oyougou …

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/suis-combattant-poursuivrai-activites-de-bloggeur-herve-mombo-kinga">
Twitter