PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Stupeur au Gabon suite à la disparition de 353 conteurs chargés de Kevazingo

Stupeur au Gabon suite à la disparition de 353 conteurs chargés de Kevazingo

C’est ce type de bois très précieux qui est à l’origine de ce scandale © DR

Libreville, 8 mai (Gabonactu.com) – Les gabonais sont scandalisés depuis quelques jours d’apprendre que 353 conteurs chargés d’un bois très précieux, mythique et extrêmement protégé appelé Kevazingo ont disparu dans la zone du port d’Owendo alors qu’ils étaient précédemment scellés par la justice gabonaise.

Les conteneurs ont question ont été saisi en mars dernier suite à une opération conjointe menée par Interpole et la douane internationale. Il y avait au total 392 conteneurs dont le nombre total de mètres cube de bois est estimé à 4 95,301 m3.

Un mois après, quasiment tous les conteneurs ont disparu soit 353.

Dans un point de presse mercredi, le procureur de la République, Olivier N’zahou a dans une déclaration affirmé qu’il « ressort des informations recueillies que ces conteneurs avaient été mouvementés sur ordre de certains agents du ministère des eaux et forêts ».

Le procureur éclabousse également des agents de douane tout en dénonçant toute la magouille organisée dans l’établissement des certificats et autres documents liés à l’exploitation, au transport et à l’exportation du bois.

Le procureur de la République Olivier N’zahou durant sa déclaration © Gabonactu.com

« Le parquet de la République tient à rappeler quel que soit, les rangs et les grades des personnes impliquées dans ce qu’il convient de nommer réseau kévazingo, elles seront poursuivies et force restera toujours à la loi », a menacé Olivier N’zahou.

« Quelque soit le statut des fonctionnaires véreux qui sont impliqués dans ce scandale, il faut que les têtes tombent parce que nous ne pouvons plus continuer dans cette mafia », a plaidé l’environnementaliste Marc Ona, président de l’ONG Brainforest.

« Il faut taper un coup de pied dans cette fourmilière appelée kévazingo », a-t-il insisté en rappelant qu’il y a 3 ans, plusieurs responsables régionaux des eaux et forêts ont été relevés de leurs fonctions. D’autres jetés en prison toujours pour exploitation illégale du Kevazingo.

Le kevazingo est un arbre millénaire très vénéré dans les traditions gabonaises. Son bois est extrêmement précieux et vendu à prix d’or en Asie où le mètre cube s’échangerait à environ 2 millions de FCFA.

Cet arbre menacé de disparition est protégé. Il est interdit d’exploitation.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/stupeur-gabon-suite-a-disparition-de-353-conteurs-charges-de-kevazingo">
Twitter