PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le Sporting Club victime de ses propres turpitudes

Le Sporting Club victime de ses propres turpitudes

Le président de la LINAF et son adjoint (gauche)  durant la conférence de presse à Angondjé, nord de Libreville @ Gabonactu.com

 

Libreville, 10 juillet (Gabonactu.com) – Le président de la Ligue nationale de football (LINAF), Brice Mbika Ndjambou accusé d’être à l’origine de la décente aux enfers du  Sporting Club,  s’est dédouaner  le weekend écoulé dans une conférence de presse en indiquant que  l’équipe libreviloise de 2ème division, rétrogradée en en 3ème division était victime de ses propres turpitudes.

 

 

Le Sporting club de Libreville s’est vu récemment lourdement sanctionner par la LINAF pour avoir aligné un joueur avec deux licences différentes en l’espace de deux saisons sportives. Il s’agit notamment d’Ibrahim Mouchili, un joueur d’origine camerounaise. Ce dernier  a joué la saison 2015-16 sportive avec la licence relevant de ses origines camerounaises. La saison d’après (2016-17 en cours), le même joueur aurait obtenu la nationalité gabonaise et changé son identité.

 

 

Dans le dossier introduit par le sporting club à la LINAF pour solliciter à nouveau la licence de son joueur,  il y avait l’acte de naissance gabonais. Le joueur s’appelait maintenant Ibrahim Mouchili Mabika. Par manque de vigilance, la LINAF a qualifié celui-ci.

 

 

Ce sont les réserves introduites par  les clubs Ombilianzimi et Oyem AC  qui ont révélé au grand jour  la supercherie. Après vérification par les instances habilitées (commission d’éthique et de discipline ainsi que la commission d’appel) de la LINAF,  le Sporting a été épinglé.

 

 

« Ce n’est pas moi,  l’article 56 du règlement intérieur du national foot est clair. Le joueur devait attendre trois années civiles avant de prétendre jouer avec la nationalité gabonaise », a expliqué M.  Mbika Ndjambou.

 

 

La conséquence est immédiate. Conformément à l’article 84 du même règlement,   33 points sur 42 ont été retirés à ce club, en tête du championnat national de la catégorie professionnelle. L’équipe est passée du 1er au 12ème rang, soit la dernière place.  Le classement le rétrograde ainsi à la troisième division la saison prochaine.

 

 

Très remontés, les dirigeants de Sporting club crient au loup. Ils contestent la décision « inique » de la LINAF, organe au sein duquel règnerait une grosse mafia. Au cours d’un point de presse le 4 juillet,  Talyane Chalobah-Gondjout, président du Sporting club a interpelé le président de la République, Ali Bongo Ondimba  sur la nécessité de suspendre la subvention annuelle allouée à LINAF qui serait devenu la caisse de résonance de certains roitelets du monde politico-footballistique.

 

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/sporting-club-victime-de-propres-turpitudes">
Twitter