PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Sommet Russie-Afrique : les gabonais tablent sur les Partenariats public-privés et les IDE

Sommet Russie-Afrique : les gabonais tablent sur les Partenariats public-privés et les IDE

Dejeuner de travail avec le président russe Vladimir Poutine © CG

La très forte délégation gabonaise, au premier sommet Russie-Afrique, conduite par le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé intensifie au bord de la mer noire à Sotchi les rendez-vous pour attirer le maximum d’hommes d’affaires russes au Gabon.

Dès le mercredi, premier jour du sommet, la délégation gabonaise a eu des rencontres avec plusieurs opérateurs économiques opérant dans la santé, le numérique, les services et les nouvelles technologies. Il s’agit entre autres de groupe médical kiel, neurosoft, Almaz antey télécommunications, Protei, Infinet, Viegroup, Geoscan, Econat, Phosagro, Axioma, BST et Metashape.


Le ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures, Noël Mboumba a échangé avec le Directeur général de la société pétrolière russe, JSC Zarubezhneft, Alexander Y. Belov, le vice-ministre de l’Énergie de la Russie, Yury Manevich, et le Directeur général adjoint de la société Gazprom spécialisée dans la production et l’exportation de gaz, Oleg Vakhovsky.

De son côté, le ministre en charge des Partenariats public-privé, Jean-Fidèle Otandault, panéliste lors d’un atelier sur la thématique des investissements en Afrique, a invité les entreprises russes à soutenir les efforts du gouvernement pour la diversification de l’économie gabonaise. 

« Le Gabon vous offre cette porte d’entrée vers l’avenir, car l’Afrique est l’avenir du monde », a-t-il déclaré. Expert-comptable de formation, Jean-Fidèle Otandault souhaite affiner les relations économiques entre la Russie et le Gabon par l’organisation au Gabon dès 2020 au profit des hommes d’affaires russes d’une mission d’affaires, de prospection et de découverte du Gabon. L’objectif visé est de conclure des partenariats publics et privés et d’attirer, in fine, des Investissements directs étrangers (IDE).

« Cette stratégie, cadre parfaitement avec la vision du président Ali Bongo Ondimba », soutient un cadre du ministère de la Promotion des investissements et des partenariats public-privé.

Jean-Fidèle Otandault accompagné de son collègue de l’Économie, des Finances et des Solidarités nationales, Roger Owono Mba a aussi échangé avec les membres de la Chambre de commerce franco-russe. Il était question pour les deux parties de définir les secteurs prioritaires d’investissement. La Chambre de commerce franco-russe est un vaste réseau de lobbying entre les milieux d’affaires russes et l’espace francophone, rappelle-t-on.

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort