PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les Sociaux-démocrates gabonais dénoncent un plan de déstabilisation du Gabon par des « renégats » tapis au chœur du pouvoir

Les Sociaux-démocrates gabonais dénoncent un plan de déstabilisation du Gabon par des « renégats » tapis au chœur du pouvoir

L’honorable Jules Esdras Mouhouloulou appelle  le peuple gabonais à la prudence pour faire échouer le plan concocté par les « ennemis de la République hantés par par la volonté de semer le trouble » © Gabonactu.com

Libreville, 5 janvier (Gabonactu.com) – L’honorable Jules Esdras Mouhouloulou, député porte-parole des Sociaux-démocrates gabonais, un jeune parti dont l’encrage est au centre, a dénoncé samedi avec véhémence dans une conférence de presse, un plan ignoble en gestation de déstabilisation du régime d’Ali Bongo Ondimba par dit-il certains « renégats » tapis au cœur même du pouvoir.

« Les Sociaux-démocrates gabonais par ma voix, condamnent ces manœuvres de déstabilisation et invitent le peuple gabonais à la prudence devant les agissements de quelques renégats avides de pouvoir pour la mise en œuvre de leur plan machiavélique contre la République », a fustigé M. Mouhouloulou, sans cité les noms de ces « renégats », semble-t-il bien identifiés. Il a indiqué  par ailleurs que la force d’un Etat ne se trouve pas dans les hommes forts, mais plutôt dans la force des institutions.

Une guéguerre intestine larvée existe vraisemblablement au sein du pouvoir depuis l’Accident vasculaire-cérébral (AVC) du Président Ali Bongo Ondimba survenu à Riyad en Arabie Saoudite le 24 octobre dernier. Des camps se sont formés au sein du palais parmi les collaborateurs immédiats du chef de l’Etat malade, pour des objectifs inavoués.

Aussi, les Sociaux-démocrates gabonais ont dénoncé une vaste cabale médiatique engagée à l’encontre de Brice Laccruche Alihanga et Marie Madeleine Mbourantsuo, respectivement directeur du cabinet du Président Ali Bongo Ondimba et présidente de la cour constitutionnelle.

Pour les Sociaux-démocrates gabonais « ces comportements aux fins inavouées sont de nature à porter atteinte à la quiétude sociale et la stabilité de l’Etat ».

 

Sydney IVEMBI

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *