PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

SIDA : à Port-Gentil la moitié des malades ne prennent pas le traitement (ONUSIDA)

SIDA : à Port-Gentil la moitié des malades ne prennent pas le traitement (ONUSIDA)

Séance de sensibilisation à Port-Gentil @ ONUSIDA

Libreville, 23 mai (Gabonactu.com) – Quelques 1 888 personnes vivant avec le VIH SIDA sur 4 600 prennent régulièrement leur traitement à Port-Gentil, selon les estimations de l’ONUSIDA qui a organisé du 19 au 20 mai dernier une vaste campagne de sensibilisation dans la capitale économique du Gabon.

 

Sur « 4600 personnes vivant avec le VIH dans la ville de Port Gentil, seulement 1888 y prennent leur médicaments antirétroviraux, selon les registres du CTA en 2016 », indique l’organisation onusienne.

 

« A cause de la stigmatisation, la qualité de service et d’autres obstacles, les personnes vivant avec le VIH à Port-Gentil se déplacent pour chercher leur traitement ailleurs, comme à Libreville, ce qui compromet l’adhérence au traitement », regrette l’institution.

 

Selon la Direction de la Prévention du SIDA du Ministère de la Santé, un peu plus de 48 000 personnes vivent avec le VIH au Gabon.

 

En décembre 2016, la couverture antirétrovirale était de 63% tous âges confondus contre 23% en 2010. « Ce sont des résultats remarquables mais des défis restent à relever », a dit Mme Amissa Bongo Ondimba, Directrice Générale de la Prévention du SIDA.

 

« Un plan accéléré, avec feuille de route, a été adopté et est en cours de mise en œuvre », a-t-elle ajouté.

 

Ce plan d’accélération vise, en outre, la décentralisation des services de prise en charge, l’amélioration de la gestion des ARV (anti retro viraux) et d’autres intrants nécessaires pour la prise en charge, le renouvellement du plateau technique afin d’offrir des bilans complètes avec charge viral pour toutes les personnes vivant avec le VIH et l’intégration d’une approche communautaire avec un meilleur accompagnement et suivi des personnes vivant avec le VIH.

 

L’opération de l’ONUSIDA dans la capitale économique a eu lieu à la Foire municipale le 19 et le 20 mai dernier sous forme de journées portes ouvertes. Elle a connu une participation très active de l’ONG « 3S » Sensibilisation Santé Sexualité avec l’appui de la Direction Générale de la Prévention du SIDA.

 

Durant cette opération, environ 10 000 préservatifs ont été distribués et 740 personnes dépistées.

 

La société civile de Port-Gentil a organisé des ateliers participatifs des acteurs locaux sur plusieurs thématiques tels que « développer des actions efficaces de prévention », « favoriser le dépistage volontaire et l’accès aux traitements », « changer le regard sur la maladie et les personnes séropositives », ou encore « accompagner les personnes séropositives dans leur vie sociale et professionnelle ».

 

Les recommandations serviront de base pour la mairie, qui est responsable de développer avec les partenaires un plan municipal solide afin d’atteindre les objectifs de la Déclaration des villes, notamment 909090, la réduction des nouvelles infections et zéro discrimination.

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/sida-a-port-gentil-moitie-malades-ne-prennent-traitement-onusida">
Twitter