PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Shell, Perenco, Vaalco… épinglés au Gabon par le cabinet Alex Stewart International

Shell, Perenco, Vaalco… épinglés au Gabon par le cabinet Alex Stewart International

Une vue de l’immeuble du pétrole @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le cabinet d’audit américain Alex Stewart International (ASI), vient de communiquer son dernier rapport d’audit sur le secteur pétrolier gabonnais, lancé en 2011 par le gouvernement dans le but de mieux cerner les flux financiers issus de l’industrie pétrolière et de renforcer sa gouvernance.

 

Cet accablant rapport fait état de manipulation des chiffres des opérations effectuées par certaines sociétés pétrolières pendant que d’autres passent par des négociations pour leur échelonnement, ou le rabattement de leurs créances.

Une commission mixte composée du directeur général des Impôts (DGI), Joël Ogouma, du directeur général des hydrocarbures (DGH), Alilat Antseleve Oyima, et du directeur des douanes et des droits indirects, Alain Ndjoubi Ossamy, devra se prononcer sur les redressements applicables à ces entreprises fraudeuses.

D’après des responsables du ministère du Pétrole, ce rapport concerne davantage les compagnies Shell et Perenco. Mais au rang des compagnies qui privilégient le mode de cession d’actifs pour la valeur du redressement on retrouve la junior pétro-gazière Maurel & Prom.

D’autres sociétés par contre, ont opté pour des négociations avec l’Etat sur la réduction des amendes. C’est le cas de Total Gabon qui a obtenu un abattement de 50%, alors que la compagnie devait payer 800 millions de dollars (496 milliards de FCFA) à l’Etat ; Tullow Oil et CNR ont également réussi à obtenir un paiement négocié de 3,5 milliards de FCFA, soit 7 millions de dollars.

Quant à l’américaine Vaalco, elle doit encore s’acquitter d’un montant de 33,5 milliards de FCFA, soit 67 millions de dollars pour solder sa facture, tandis que Perenco qui vient d’inaugurer son nouveau siège à Port-Gentil, doit débourser 250 milliards de FCFA d’amendes à l’Etat, soit 500 millions de dollars pour les mêmes motifs.

Source : agence Ecofin

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/shell-perenco-vaalco-epingles-gabon-cabinet-alex-stewart-international">
Twitter