PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La SEEG jubile sur son bilan 20 ans après

La SEEG jubile sur son bilan 20 ans après

Antoine Boo, DG de la SEEG @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le Directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Antoine Boo a dans un point de presse lundi au siège de la société a dressé un bilan reluisant à quelques jours de la fin de la concession de 20 ans accordée au groupe français Veolia qui a bénéficié d’une « rallonge » de 5 ans supplémentaires.

 

« Le taux de desserte a atteint 89,3% en 2012. Pour l’eau le taux est de 92,2% et ce sont des chiffres de la Banque mondiale », a dit M. Boo le visage radieux.

 

En matière de nouveaux clients le nombre d’abonnées en électricité est passé dans l’espace de 20 ans de 94 000 à 295 000. « Ce nombre a presque été multiplié par plus de 3 », a dit M. Boo particulièrement excité de communiquer ces données.

 

Concernant l’eau, la SEEG a également triplé le nombre de bénéficiaires qui est passé en 20  ans de 51 000 à 172 000 clients.

Antoine Boo durant le point de presse @ Gabonactu.com

« Ceci montre que les capacités de production et de transport ont également augmenté durant la période », a-t-il souligné.

 

« Le Gabon est en tête en Afrique en matière de taux de desserte », a-t-il résumé. « L’Etat et son partenaire la SEEG ont fait beaucoup en matière de desserte dans les grandes villes et les villes moyennes avec un petit décalage en milieux ruraux », a-t-il ajouté.

 

Investissements

 

Le patron de la SEEG a mis un point d’honneur sur les investissements réalisés par sa société pour garantir une meilleure desserte en électricité et en eau dans le pays.

 

La SEEG a grosso modo investi en 20 ans  361 milliards de FCFA. Malgré la crise économique, l’entreprise a investi 22 milliards de FCFA en 2016.

 

La SEEG a réalisé durant les 20 ans 2000,2 milliards de FCFA chiffre d’affaires cumulé.

La SEEG, une marque forte au Gabon @ Gabonactu.com

« Les 2000,2 milliards de chiffres d’affaires cumulé ont été quasi essentiellement réinjectés,  réaffectés dans l’économie nationale », a pour sa part annoncé  Erwan Rouxel, chef du département  Finances et comptabilité qui a co-animé le point de presse.

 

Les actionnaires n’ont bénéficié en terme de dividende que de 70 milliards de FCFA soit 3% du chiffre d’affaires. La SEEG dont l’actionnaire majoritaire est le groupe français Veolia compte  3 930 actionnaires gabonais.

 

Les fournisseurs et prestataires ont bénéficié de près de 60% de revenus de la SEEG une entreprise que M. Rouxel a qualifié de citoyenne.

 

Tarifs

 

L’eau a augmenté de 50% alors que le tarif de l’électricité a progressé de 70% durant la concession.

 

Selon M. Rouxel, les tarifs de la SEEG sont sous contrôle et régulés. Ils évoluent en fonction des coûts de production. Le litre de gasoil, un des éléments utilisés pour la production à la SEEG, a augmenté durant les 20 dernières années de près de 150%.

 

Avenir

 

« Continuer à améliorer le service à la clientèle », a promis le Directeur général de la SEEG.

 

« Beaucoup a été fait. Il reste encore beaucoup à faire notamment dans les centres urbains où la croissance moyenne de la population est d’environ 5% par an », a-t-il poursuivi.

 

Le patron de la SEEG pense à l’amélioration de l’accueil dans les agences de la SEEG où les clients s’entassent et suffoquent surtout les premiers jours de la semaine. Il a promis digitaliser plusieurs services pour faciliter l’accès à l’information.

 

Mais le plus grand souci reste la fourniture d’électricité et d’eau dans les grandes villes où la croissance est très forte et dans les coins reculés du pays où les populations méritent de disposer de l’eau potable et de l’électricité.

Antoine Boo et son staff durant le point de presse du 20 mars 2017 @ Gabonactu.com

A Libreville, par exemple, la SEEG et son partenaire l’Etat étudient la possibilité de construire une nouvelle usine d’eau potable à Ntoum ou à Kango. Il y a d’autres projets que la SEEG souhaite faire aboutir d’ici la fin de l’année 2017 concernant l’eau. Ces projets concernent les villes de Mouila, Makokou, Booué, Mitzic, Lambaréné…

 

Concernant l’électricité, la SEEG et l’Etat travaillent sur les projets de barrage hydroélectrique de Ngoulmedjim, Dibwangui, Mfé 2 et de l’Impératrice.

 

« La SEEG doit continuer de travailler pour l’Etat pendant une période de 5 ans et je tiens à exprimer la reconnaissance de la SEEG à l’Etat pour les 5 nouvelles années. On doit travailler ensemble dans le souci commun de continuer à améliorer le service à la population », a conclu M. Boo.

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/seeg-jubile-bilan-20-ans-apres">
Twitter