PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Sécurité aérienne : le Gabon récompensé par l’OACI pour ses progrès spectaculaires

Sécurité aérienne : le Gabon récompensé par l’OACI pour ses progrès spectaculaires

Arthur Nkoumou Delaunay, DG de l’ANAC brandissant le prix à côté du SG de l’OACI, Fang Liu ©  DR

L’agence nationale de l’aviation civile (ANAC) a récemment reçu à Montréal au Canada le prix du président du conseil de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), lors de la 40ème assemblée générale de l’OACI qui se tient du 24 septembre au 04 octobre 2019 dans cette ville canadienne pour avoir réalisé des progrès spectaculaires en matière de sécurité aérienne.

Le prix a été réceptionné par le Directeur général de l’Agence national de l’aviation civile (ANAC), Arthur Nkoumou Delaunay. C’est le Secrétaire général de l’OACI, Fang Liu qui a remis la distinction au patron de l’aviation civile gabonaise.


Le Gabon est ainsi récompensé pour avoir rempli plusieurs critères de sécurité. Il s’agit, notamment du taux de conformité aux normes et pratiques internationales recommandées d’au moins 60 %, une progression de plus de 15% par rapport au précédent audit et ne pas avoir de problèmes significatifs de sécurité (SSE).

« Suite à la revue intermédiaire de l’OACI qui s’est déroulée du 29 janvier au 6 février 2019, notre pays est passé de 26,05% en 2016 à 72,91% de conformité, avec pour conclusion une progression importante de 46,86% de mise en œuvre effective des normes et l’établissement d’un système solide de supervision de la sécurité aérienne », s’est félicité le directeur général de l’ANAC. 

La Secrétaire générale de l’OACI a chaleureusement félicité le Gabon et l’a invité à poursuivre ses efforts. 

L’Assemblée regroupe l’ensemble des 193 États-membres de l’OACI. Elle a pour rôle de passer en revue les travaux de l’OACI, de voter le budget, d’élire les membres du Conseil, de proposer des recommandations politiques et d’adopter des résolutions. Elle se réunit au minimum une fois tous les 3 ans.

Lisa Mboui

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter