PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Nous savons que nous vous devons, mais je puis vous garantir que le gouvernement honorera ses engagements vis-à-vis de vous (Julien Nkoghé Bekalé au Patronat gabonais)

Nous savons que nous vous devons, mais  je puis vous  garantir que le gouvernement honorera ses engagements vis-à-vis de vous (Julien Nkoghé Bekalé au Patronat gabonais)

Julien Nkoghé Bekalé présidant la rencontre gouvernement-Patronat le 31 mai à Libreville ©  Gabonactu.com

Libreville, 31 mai (Gabonactu.com) – Le premier ministre, Julien Nkoghé Bekalé a dans une rencontre dédiée, rassuré le Patronat gabonais  sur le paiement sous peu de la dette intérieure qui asphyxie la trésorerie de  certaines entreprises, au bord du gouffre.

« Nous savons que nous vous devons, mais  je puis vous  garantir que le gouvernement honorera ses engagements vis-à-vis de vous », a rassuré sans décliné une date précise, M. Nkoghé Bekalé dans son laïus circonstanciel.


Tout en appréciant à sa juste valeur la patience dont fait preuve le Patronat par rapport à longue attente relative au paiement des créances par l’Etat, le chef du gouvernement a demandé le soutien  des chefs d’entreprises concernant les reformes qu’il envisage adopter pour relancer sereinement l’économie.

Le Président du Patronat Alain Bâ Oumar appelle à la fin de la parafiscalité qui étrangle les entreprises © Gabonactu.com

Pour Julien Nkoghé Bekalé, « le gouvernement à l’ambition,  à côté des reformes structurelles nécessaires et  indispensables,  d’allier l’efficacité économique à la justice sociale ».

Durant son exposé, le ministre d’Etat en charge du budget et des comptes publics, Jean Fidèle Otandault a indiqué que le gouvernement a déjà payé courant mai 2019 environ de 200 milliards de FCFA au titre de la tête intérieure. Le reste de la dette dont le montant n’est pas clarifié fait l’objet des audits avant paiement.

« Pour créer de la richesse, il faut améliorer le climat des affaires, il y a trop de parafiscalité », a estimé pour sa part, Alain Bâ Oumar, président du Patronat, une organisation regroupant plus de 300 entreprises (grandes et moyennes tailles) contribuant à plus de 80% au PIB du pays.

Dans le cadre du dialogue multidimensionnel permanent, dialogue qui se veut être  la pierre angulaire de l’action gouvernementale, les chefs d’entreprises sont ainsi appelés à faire preuve de pédagogie auprès de leurs employés. Ils sont, dit-on, mieux placés pour  expliquer le bienfondé des mesures qui seront prises.

Le chef du gouvernement n’a pas manqué de  rassurer également les opérateurs économiques quant à la volonté de l’Etat à les aider a réalisé leurs objectifs de croissance, gage de la soutenabilité de l’économie et de la  création des richesses.

Les  priorités du gouvernement sont entre autres  l’éducation, la santé, les routes, l’énergie, l’eau et l’habitat social.

Sydney IVEMBI

Suivez nous et Liker notre site

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Twitter
LinkedIn
Share
escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle