PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Des saoudiens lancent un projet  pour dégager des milliers de mines  au Yémen

Des saoudiens lancent un projet  pour dégager des milliers de mines  au Yémen

Dr Abdullah Al Rabeeah @ AETOSWire

Libreville, 1 juillet (Gabonactu.com) – Le Centre Roi Salman pour l’Aide Humanitaire et le Secours du (KSrelief) a lancé cette semaine le Projet Saoudien de déminage (MASAM), un programme visant à libérer le Yémen des milliers de mines pour protéger les civils et garantir la livraison de fournitures humanitaires urgentes, selon un communiqué transmis à la rédaction de Gabonactu.com.

 

Après plusieurs années de guerre plus de 600 000 mines ont été dissimulées dans le territoire yéménite par des milices. Il s’agit de 130 000 mines navales interdites à l’échelle internationale, 40 000 mines à Marib et 16 000 sur l’île de Mayon.

 

Ces mines ont causé la mort de plus de 1 539 personnes et blessées plus de 3 000 autres. Elles ont provoqué l’incapacité permanente à plus de 900 Yéménites, principalement des femmes, des enfants et des personnes âgées.

 

Ces chiffres seraient bien inférieurs aux données réelles car le programme national de déminage n’a pas été capable de les identifier et de les enregistrer. Dans un centre de prothèses financé par KSrelief à Marib, plus de 195 victimes de mines ont été équipées de 305 prothèses l’année dernière.

 

Ce projet financé par KSrelief a été lancé lundi après la signature par le gouvernement yéménite d’un accord pour le déminage et l’élimination des restes explosifs de guerre avec Dynashield, en solidarité avec la société britannique Dynasafe. Le déminage sera effectué en cinq phases:

 

La première phase portera sur la consultation, l’inspection et la coordination avec les autorités locales.

 

La deuxième phase facilitera le déploiement et exécution initiale sur l’élimination sécuritaire des mines terrestres.

 

La troisième phase concernera des opérations complètes de déminage pour l’élimination des mines terrestres dans au moins six gouvernorats du Yémen, y compris Sanaa, Marib, Aden et Taiz.

 

La quatrième phase portera sur la mise en place d’équipes d’intervention rapide pour déminer l’infrastructure de livraison d’aide critique et les situations d’intervention d’urgence.

 

La dernière étape concernera la gestion globale des opérations et livraison continue des phases trois et quatre.

 

«L’utilisation de mines terrestre contre le peuple innocent du Yémen a été un fléau ignoble dans la vie des civils et des travailleurs humanitaires à travers le pays. KSrelief et nos partenaires de Dynashield, supportés par le gouvernement yéménite, se sont engagés à l’élimination sûre et complète de ces dispositifs dévastateurs. De manière critique, ce projet libérera également les voies de livraison de l’aide pour assurer un flux sans entrave de fournitures humanitaires. Notre promesse est d’assurer une vie sans mines terrestres pour le peuple du Yémen », a déclaré le Dr Abdullah Al Rabeeah, Superviseur Général de KSrelief.

 

La guerre actuelle au Yémen démarrée en 2004 était au départ un conflit tribal et confessionnel interne à ce jeune pays, créé en 1990. Mais désormais, l’enjeu est régional et implique deux puissances voisines : l’Arabie saoudite et l’Iran.

Source : AETOS WIRE

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/saoudiens-lancent-projet-degager-milliers-de-mines-yemen">
Twitter