PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Risque d’un arrêt de ramassage d’ordures à Libreville : L’Etat traîne une dette de 20 milliards vis-à-vis d’AVERDA

Risque d’un arrêt de ramassage d’ordures à Libreville : L’Etat traîne une dette de 20 milliards vis-à-vis d’AVERDA

Les employés d’AVERDA en plein ramassage d’ordures dans un quartier de Libreville © DR

Libreville, 3 janvier (Gabonactu.com) – Le ministre de l’intérieur chargé de la décentralisation et du développement local, Lambert-Noël Matha a reconnu dans une interview accordée au journal pro-gouvernemental « l’Union » que l’Etat est encore redevable de 20 milliards de FCFA vis-à-vis d’AVERDA, entreprise chargée de la collecte et du ramassage d’ordures à Libreville.

« L’Etat est aujourd’hui redevable à la société AVERDA d’une somme de plus de 20 milliards de francs CFA au titre de ses prestations antérieures », a reconnu M. Matha, indiquant par ailleurs l’insuffisance des disponibilités budgétaires pour éponger la colossale dette de l’entreprise en grèves à répétition dues à ses créances toujours en instance de règlement depuis des années.

Sans détour, le membre du gouvernement a émis des craintes sur un possible arrêt de travail par AVERDA si aucune suite favorable n’est envisagée sous peu.

« Tant que cette ardoise ne sera pas épongée, il nous sera difficile d’éviter de nouveaux épisodes d’insalubrité », a-t-il fait savoir.

Sydney IVEMBI

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *