PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Révision du Code du travail : les syndicats suspendent le préavis de grève

Révision du Code du travail : les syndicats suspendent le préavis de grève

Les secrétaires généraux des organisations syndicales COSYGA et CGSL, Philippe Djoula et Jean-Claude Bekalé ont décidé mercredi de suspendre le préavis de grève générale nationale dite d’avertissement déposé sur la table du gouvernement le 17 janvier.

La décision de suspendre le préavis de grève générale nationale dite d’avertissement des travailleurs du parapublic et du public a été annoncée à l’issue de plusieurs heures de discussion entre la ministre du Travail, Madeleine Berre, sa déléguée Gisèle Akoghe et les deux secrétaires généraux du CGSL, Jean-Claude Bekalé et de la COSYGA, Philippe Djoula.

« Nous sommes désormais condamnés à travailler main dans la main pour l’intérêt des travailleurs gabonais. Il faut que les travailleurs nous fassent confiance, on va sortir de là avec un Code du travail qui puisse arranger toutes les parties, c’est-à-dire les travailleurs et le patronat », a exprimé Philippe Djoula, secrétaire général de la COSYGA.


Déposé le 17 janvier dernier sur la table du gouvernement, le préavis de grève générale nationale dite d’avertissement des travailleurs du parapublic et du privé faisait suite aux revendications relatives à la révision du Code du travail.

Quelques heures avant l’échéance du préavis de grève, le gouvernement et les syndicats ont signé un protocole d’accord pour l’ouverture des négociations au cours d’une plénière en vue de revisiter tous les articles qui posent problème.

« Le Gouvernement prend acte de la plénière souhaitée par les partenaires sociaux et précise que cette plénière est sur sa feuille de route ; Le Gouvernement et les partenaires s’engagent à ouvrir une plénière sur la réforme du code du travail avec l’ensemble des parties ; La suspension du préavis de grève ; La mise en place d’un chronogramme qui sera fixé d’accord parties », indique le protocole d’accord.

Les syndicalistes ont aussitôt été reçus par le premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé qui les a félicités pour leur esprit patriotique.

Lisa Mboui

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle