PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Révision du Code du travail: La plénière tripartite débutera le 3 février

Révision du Code du travail: La plénière tripartite débutera le 3 février

Le ministre du Travail en charge du Dialogue sociale, Madeleine Berre a annoncé vendredi la date arrêtée par le Gouvernement pour débuter la plénière tripartite appelée à examiner le projet de réforme du Code du Travail, comme souhaitée par les travailleurs

La plénière tripartite partenaires sociaux, patronats,gouvernement appelée à examiner le projet de réforme du Code du Travail débutera le 3 février. L »annonce a été faite par le ministre du Travail en charge du Dialogue social Madeleine Edmée Berre, vendredi au terme d’un  Conseil interministériel présidé par le premier ministre Julien Nkoghe Bekaklé.

Le Gouvernement dit vouloir préserver la paix sociale, la sérénité et la sauvegarde des intérêts économiques.


 » Le Gouvernement, privilégiant le dialogue social constructif, en appelle à nouveau à la responsabilité des leaders syndicaux, au respect des règles en la matière, et invite l’ensemble des travailleurs à la reprise normale du travail« , a indiqué le ministre Madeleine Berre.

Le Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé et son équipe ont examiné  les conséquences sociales consécutives au déclenchement du mouvement de grève d’avertissement lancé par les syndicats autonomes, sans tenir compte de l ’accord signé entre le Gouvernement et les deux confédérations syndicales, et dans lequel le Gouvernement a accédé à l’unique revendication contenue dans le préavis déposé  le 16 janvier 2020, à savoir l’organisation d’une plénière tripartite sur le projet de réforme du Code du Travail.

Madeleine Berre, ministre du Travail a été instruit de procéder à l’examen des modalités d’organisation de ladite plénière avec l’ensemble des confédérations syndicales et syndicats autonomes des travailleurs et d’employeurs.

Sujet de discorde entre le gouvernement et les partenaires sociaux du privé et du parapublic, la révision Code du Travail est à l’origine d’un mouvement de grève d’avertissement débuté le 23 janvier prévu prendre fin le 27 février. Les travailleurs de ces secteurs d’activités souhaitent que le gouvernement revoie sa copie du Code du travail actuel qui, selon eux , précarise le travailleur au profit de l’employeur.

Lisa Mboui

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle