PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Retour triomphal d’André Mba Obame à Libreville

Retour triomphal d’André Mba Obame à Libreville

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La dépouille de l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2009, devenu le principal opposant politique au régime d’Ali Bongo Ondimba a été portée en triomphe par une foule délirante et surtout triste d’avoir perdu l’homme qui incarnait l’espoir d’une alternance démocratique au pouvoir.

 

Comme durant ses meetings pour la présidentielle de 2009, André Mba Obame, affectueusement appelé AMO par ses partisans a attiré une véritable marée humaine dans les rues de la capitale. Des femmes d’un certain âge, mais surtout des jeunes ont battu le macadam, durant 4 heures d’horloge, de l’aéroport international Léon Mba jusqu’au stade de Nzeng Ayong dans le 3ème arrondissement où le pouvoir et la famille se sont accordés à organiser le dernier hommage des librevillois à cet ancien ministre de l’Intérieur d’Omar Bongo Ondimba.

 

Au passage, les populations sont sorties spontanément de leurs maisons et formées une haie d’honneur pour ce parfait séducteur qui avait comme par magie réussi à faire oublier ses longues années de collaboration avec Omar Bongo Ondimba pour paraitre comme l’homme neuf, ou l’oiseau rare que les gabonais recherchaient.

 

Quasiment tout le monde a sorti son téléphone, caméra, appareil photo ou tablette pour immortaliser ces moments uniques de l’histoire politique du Gabon.

 

La police et la gendarmerie, très présentes ont su canaliser la foule plutôt disciplinée. Les craintes d’une violence aveugle se sont dissipées même si beaucoup de gabonais sont restés cloitrés chez eux. Ils ont eu en mémoire les violences qui ont suivi l’annonce de son décès à Yaoundé au Cameroun des suites d’une longue maladie. Des émeutiers se sont attaqués aux véhicules et ont incendié l’ambassade du Bénin.

 

De nombreux élèves ne sont pas allés à l’école même si le gouvernement n’a pas interdit les cours ce jour assez particulier. Aucun incident n’a été signalé, le calme règne à Libreville.

 

Dans le stade de Nzeng Ayong, la longue nuit est écoutée par une série d’éloges. La société civile a salué l’unique ancien collaborateur d’Omar Bongo Ondimba, passé à l’opposition, qui s’est publiquement mis à genoux pour demander pardon au peuple gabonais pour les erreurs commises durant son passage au pouvoir. Les leaders politiques ont affirmé avoir perdu une pièce maitresse pour le combat en faveur de l’alternance au pouvoir. Un combat que Zacharie Myboto, président de l’Union nationale a promis poursuivre jusqu’au bout.

 

La dépouille quittera Libreville mercredi pour Oyem puis Medouneu où il reposera en paix vendredi prochain.

 

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. Moukuti

    La preuve, EYEGUE NDONG et OYE MBA critiquent MYBOTO en pleine réunion au siège de l’UN en parlant dans leur langue Fang sans gène. Le pauvre a du suspendre ladite réunion et partir en courroux. Ce n’est que le début de votre mise à l’écart.

    Reply
  2. Moukuti

    MYBOTO, DIVUNGUI, PING, MOUKAGNY, vous avez intérêt à commencer l’apprentissage de la langue FANG ou vous marier aux filles Fangs. Parce que à partir de ce que nous voyions depuis hier vous n’atteindrez jamais la cheville d’AMO. Pauvres de vous! Ne comptez jamais sur leurs voix car ils parlent déjà de NDONG SIMA pour remplacer AMO alors que vous êtes là à tourner en bourriques.

    Reply
  3. paysane

    il parait que ya Ali peux faire mieux que ça sans donner un peux de sous au Gabonais. Papa essai a nouveau pour voir si tu peux vraiment . Alors que l’on a besoin de quelqu’un de cette carrure ( AMO) qui réuni les gens sans les corrompre , toi t’as toujours des idées de faire de ce pays, un pays qui ne sortira jamais sa tête de l’eau avec des rêves de jeunes enfants alors que t’es super vieux mon ami. tu peux resté toi sans changer, mais laisse alors le Gabon et le peuple Gabonais vouloir un changement qui va réellement faire de lui un pays émergent ( ce mot me fou tellement les boules que j’ai l’impression que c’est toi qui l’as inventer…) alors que même étudier tu n’en était pas capable.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/retour-triomphal-dandre-mba-obame-a-libreville">
Twitter