PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Retour de Ping : la police a gâché la fête

Retour de Ping : la police a gâché la fête

Photo @ Facebook Jean Ping

Libreville, 25 juillet (Gabonactu.com) – Plusieurs partisans du principal opposant gabonais, Jean Ping n’ont pas du tout apprécié d’avoir été bloqué loin de l’aéroport Léon Mba de Libreville où ils souhaitaient réserver un accueil très chaleureux à leur « président élu ».

 

Ces jeunes qui ont vaincu la peur ont posté dans les réseaux sociaux des vidéos dans lesquelles ils ont crié leur colère contre la police qui a érigé des check-points pour filtrer les accès à l’aérogare.

 

Jean Ping a tout de même pris un bon bain de foule sur le chemin qui l’a conduit de l’aéroport à son Quartier général (QG) des Charbonnages. Une foule bigarrée l’accueilli avec des rameaux.

 

Dans son adresse à la nuit tombée, Jean Ping a invité « son peuple » de ne pas baisser la garde car « la victoire est à portée de main ».

 

« Il ne tient qu’à nous de récolter ensembles  les fruits de nos sacrifices multiples », a-t-il lancé.

 

« La communauté internationale est en train de nous aider sérieusement. Mais comme le dit si bien le dicton, aide toi le ciel t’aidera », a-t-il averti en homme prudent.

 

Jean Ping a regagné Libreville ce mardi en début de soirée après une tournée européenne démarrée le 9 juillet dernier. Il a sillonné plusieurs capitales européennes dont Paris et Bruxelles pour solliciter de l’aide qui lui permettra de s’installer au pouvoir.

 

L’ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA) qui se considère toujours comme le président élu du Gabon, n’a jamais accepté la victoire de son rival politique, Ali Bongo Ondimba qui a réalisé, selon Jean Ping, un coup d’Etat militaro électoral après le scrutin présidentiel du 27 août 2016.

 

Le rapport des observateurs de l’Union européenne et celui de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) émettent des sérieux doutes sur la victoire d’Ali Bongo.

 

Le pouvoir s’appuie sur la décision de la Cour constitutionnelle qui a validé la victoire d’Ali Bongo après avoir vidé le contentieux électoral.

 

Selon les résultats officiels proclamés par la Cour constitutionnelle, Ali Bongo Ondimba a remporté l’élection présidentielle du 27 août 2016 avec 50,66 % des suffrages contre 47,24 % pour Jean Ping.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/retour-de-ping-la-police-a-gache-la-fete">
Twitter