Par Gaston Ella:  03/10/2013
Gabon: Actualites: Insolite
Le ministre gabonais de la Défense serait un fonctionnaire fictif
 
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Rufin Pacôme Ondzounga, ministre gabonais de la Défense serait un fonctionnaire fictif, selon un communiqué du ministère du Budget listant le ministre de la Défense nationale du Gabon sur la liste des agents « sans affectation » sommés d’aller urgemment justifier leur situation administrative au ministère de l’emploi, rapporte le site d’informations gabonreview.com.
 
   
 



 
 

« Il apparait, en effet, dans cette liste de «fonctionnaires fantômes», le nom du ministre de la Défense nationale, Rufin Pacôme Ondzounga, matricule 129738 K. Tout de même curieux. L’affaire relèverait du songe ou de la pure hallucination si le nom, numéroté 591, n’apparaissait pas pour de vrai parmi les agents civils du ministère de l’Habitat sans affectation », écrit le journal.

Gabonreview poursuit : l’on se souviendra que le prénommé, avant sa nomination à la tête du ministère de la Défense nationale, avait fait quelques passages remarqués dans le monde de l’économie et de la finance, en raison de sa formation académique initiale. Un background caractérisé notamment par un DEA en Monnaie-Finance-Banque et un DESS en Gestion des administrations. Mais, plus concrètement, Rufin Pacôme Ondzounga, en dehors de ses fonctions dans différentes institutions bancaires du pays (Paribas-Gabon, BGFI Bail) a été directeur général de la Banque de l’habitat du Gabon (BHG). Ceci expliquerait-il le fait qu’il soit aujourd’hui classé «fonctionnaire fantôme» ? S’interroge-t-on.
Il semble, en revanche, que le désormais ministre n’aie pas laissé dernière lui sa nouvelle adresse, en partant de son département ministériel d’origine. Qu’à cela ne tienne, Rufin Pacôme Ondzounga, s’il s’agit bien de lui, sur la liste signée par sa collègue du gouvernement, devrait se présenter au ministère du Budget, précisément au palier «Fonction publique» sise au Boulevard Triomphal Omar Bongo, avant le vendredi 4 octobre 2013, ainsi que le prévoit calendrier de passage, et faire la queue comme tout le monde. «En cas de non présentation des intéressés, leurs matricules solde seront mis en non activité», soit une suspension pure et simple du salaire, indique le communiqué de Rose Christiane Ossouka Raponda.


 
repartir
 
lire toute l'actualité
 

Commentaires sur cet Article: 0


   
 
 
Publicité
 
 
 

 
     
 
 
A propos de GABONACTU | Comment recevoir nos actus? | Publicité | Presse | Aide | Contactez-nous | Plan du site | Mentions légales  Copyright 2013 gabonactu.com. Tous droits réservés.