PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La résidence du représentant de Jean Ping à Port-Gentil ravagée par un incendie

La résidence du représentant de Jean Ping à Port-Gentil ravagée par un incendie

 

Libreville, 17 juin (Gabonactu.com) – La résidence de Féfé Onanga, un des principaux représentant de Jean Ping à Port-Gentil a été ravagée par un incendie dans la nuit de samedi à dimanche, a appris Gabonactu.com de source familiale.

 

Le feu s’est déclaré aux environs de 21 heures alors qu’il n’y avait personne à la maison. « Ce sont les voisins qui m’ont appelé. Quand je suis arrivé, j’ai tout perdu. Je n’ai plus rien. Il ne me reste que les vêtements que j’avais au corps et mon téléphone portable », a confié Féfé Onanga à un reporter de Gabonactu.com.

 

Eploré, Féfé Onanga soupçonne un incendie criminel en relation avec son engagement politique. L’homme est connu pour son hostilité au régime actuel.

 

Pour accréditer sa thèse, M. Onanga fait remarquer que la grille de la fenêtre de sa chambre à coucher a été défoncée. « Le feu doit être parti de là », a-t-il supposé dénonçant au passage l’inefficacité des sapeurs pompiers. Dans la même soirée, la capitale économique a connu deux incendies.

 

Dans un communiqué, le Réseau des organisations libres  de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG) de Georges Mpaga a exprimé sa « plus grande indignation et son soutien à cette figure emblématique de l’activisme au Gabon ».

 

« Ce drame est la parfaite illustration du climat général d’insécurité dans un pays en proie aux disparitions forcées , aux  exécutions extrajudiciaires et aux crimes rituels, et des menaces réelles  qui pèsent sur les activistes politiques gabonais, en lutte contre le régime cinquantenaire du clan Bongo », dramatise le ROLBG.

« Le ROLBG dénonce avec la dernière énergie, les forces obscures qui auraient pu être impliquées dans planification et la mise en œuvre éventuelle de cet acte criminelle », ajoute Georges Mpaga qui appelle les partenaires de la Démocratie et des droits de l’Homme singulièrement l’Union Européenne, les Nations-Unies et  les USA à imposer le déroulement des enquêtes indépendantes sur les nombreuses allégations relatives aux crimes contre l’humanité commis au Gabon et à prendre la mesure de la dégradation continue des droits de l’Homme et de l’incapacité notoire du régime gabonais  à assurer  la sécurité des biens et des personnes.

Camille Boussougou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/residence-representant-de-jean-ping-a-port-gentil-ravagee-incendie">
Twitter