PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Réflexion sur la validation de l’étude de faisabilité du PASTA-PEJA

Réflexion sur  la validation de l’étude de faisabilité du PASTA-PEJA

Les participants à l’atelier de validation du   PASTA-PEJA posant pour la postérité avec les officiels le 3 octobre à Libreville ©   Gabonactu.com

Le ministre de l’Agriculture, de l’Élevage, de la pêche et de l’alimentation, Biendi Maganga Moussavou, a procédé jeudi à l’ouverture de l’atelier de validation de l’étude de faisabilité du projet d’appui à la stratégie de transformation de l’agriculture (PASTA) et de la promotion de l’entreprenariat des jeunes dans le secteur agricole et l’agroalimentaire (PEJA).

« Je déclare ouvert l’atelier de validation de l’étude du projet d’appui à la stratégie de transformation de l’agriculture et de la promotion de l’entreprenariat des jeunes dans le secteur agricole et l’agro-business »,  a prononcé M.  Maganga Moussavou.


Cet atelier fait suite à l’exécution de la feuille de route budgétaire de la Banque Africaine de développement (BAD) qui s’est engagé à soutenir le gouvernement Gabonais dans la transformation de son agriculture et dans la promotion de l’entreprenariat des jeunes dans le secteur agricole et l’agro-business.

Durant les travaux de 24 heures, les différents experts du ministère de l’Agriculture émettront des observations qui seront prises en considération par le consultant dans la version finale des rapports.

L’objectif principal poursuivi par l’étude du PASTA-PEJA est de préparer un projet d’appui à la mise en œuvre de la stratégie de transformation de l’agriculture par le biais du développement des chaines de valeur des filières agricoles porteuses et de la promotion de l’emploi des jeunes dans les secteurs agricoles et agro-industriel.

Selon quelques indiscrétions, les principaux résultats attendus sont entre autre, la contribution à la sécurité alimentaire en assurant l’autosuffisance en produits vivriers à l’horizon 2025 ; placé le  Gabon au 1er rang des pays exportateurs des produits de cultures industrielles ; améliorer les conditions de vie des populations par la promotion d’une agriculture rentable et créatrice d’emploi pour les jeunes.

Au final, cet atelier devra préparer à la banque Africaine de développement l’ensemble des éléments nécessaires afin d’apprécier la faisabilité et l’opportunité de financer ce projet.

Eudes Rinaldy Leboukou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter