PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Réconciliation nationale : Le Oui mais… de Ndong Sima

Réconciliation nationale : Le Oui mais… de Ndong Sima

Les membres du bureau exécutif du CAPPE posant pour la postérité avec l’ancien premier ministre Raymond Ndong Sima ©  Gabonactu.com

L’ancien premier ministre a été consulté par le Congrès des agents de l’administration public et parapublic de l’Etat (CAPPE). S’il s’est dit ouvert à un dialogue franc de toutes les forces vives de la Nation, Raymond Ndong Sima entend donner sa position finale dans les tous prochains.

Dans la suite de sa tournée de consultation citoyenne des acteurs politiques et de la société civile, le bureau exécutif du CAPPE conduit par son président Emmanuel Mve Mba a été reçu le 3 septembre courant par l’ancien premier ministre, Raymond Ndong Sima. Emmanuel Mve Mba et sa suite ont trouvé une oreille attentive.


En Effet, l’ancien premier ministre a salué la démarche du CAPPE qui vise à appeler les forces vives de la Nation de tous bords confondus à s’asseoir autour d’une table pour un dialogue de réconciliation nationale.

« Moi je ne suis pas un homme des petits arrangements, je suis un homme clair et entier. Quand je m’engage dans quelque chose je le fais avec conviction, et donc je considère que si l’on veut parler de notre pays parce que c’est notre pays on doit en parler avec sincérité et avec des gens claires et sincères », a-t-il dit.

Une position qui conforte le CAPPE dans ce challenge, alors que plusieurs acteurs politiques ne cessent de remettre en cause l’intérêt d’un énième dialogue.  « Nous ne pouvons être que satisfait, dès lors que nous avons rencontré un des acteurs majeurs de ce pays. IL été à la fois premier ministre, candidat à l’élection 2016 et il connait la question de la crise aujourd’hui », s’est réjoui M. Mve Mba.

Et si Raymond Ndong Sima s’est dit ouvert à un dialogue de reconciliation, l’acteur politique entend bien apporter sa touche personnelle. Aussi a-t-il invité le bureau exécutif du CAPPE à consulter ses écrits en vue d’une prochaine rencontre.

« Je rappelle que le 15 septembre 2015, je n’ai eu de cesse d’appeler à un dialogue ouvert, et non pas à des monologues. Nous avons pris rendez-vous avec le CAPPE pour que nous puissions dans quelques semaines nous rasseoir et cette fois-là je pense donner ma position », a précisé Raymond Ndong Sima.

Lisa Mboui

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter