PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Rapport des observateurs de l’UE, le pouvoir se frotte les mains et met en garde

Rapport des observateurs de l’UE, le pouvoir se frotte les mains et met en garde

Photo @ Facebook Ali Bongo Ondimba

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’état major du candidat Ali Bongo Ondimba, a accueilli avec beaucoup de satisfaction le rapport préliminaire de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne et met en garde la presse qui déforme certains propos du chef de la mission, Maria Gabriel.

 

La Mission d’Observation Electorale de l’Union Européenne (UE) a rendu ses premières conclusions lors d’une conférence de presse à Libreville.

Nous notons, tout d’abord, que les observateurs de l’UE ont mis en avant le caractère globalement satisfaisant et transparent des opérations de vote le samedi 27 août 2016, jour du scrutin présidentiel. Ils ont ainsi jugé satisfaisantes les conditions de vote dans près de 95% des 260 bureaux observés par leurs équipes, déployées sur l’ensemble du territoire gabonais.

Nous regrettons les déformations orientées d’une certaine presse qui dissimule ce satisfecit majeur des observateurs de l’Union européenne.

 

La presse a notamment insisté sur le manque de transparence du processus électoral à cause de la non mise à disposition des acteurs de la liste électorale et de la liste des centres de vote.

Les observateurs de l’UE ont par ailleurs souligné comme positive la présence de scrutateurs des camps des deux principaux candidats – Ali Bongo Ondimba et Jean Ping – dans près de 80% des bureaux de vote.

A ce stade, les observateurs de l’UE rappellent que les opérations de collecte et de compilation des résultats sont toujours en cours et qu’aucune conclusion définitive ne peut être rendue ou exprimée à l’heure actuelle. Ils affirment cependant haut et fort que le dépouillement a été bien conduit, avec transparence, dans la majorité des cas observés. A ce propos, les observateurs de l’UE ont bien précisé que la présence de citoyens gabonais représentant toutes les forces politiques en présence lors de ce scrutin et des dépouillements qui suivent est le premier gage de transparence.

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (UE) insiste enfin sur le fait qu’elle respectait – et qu’elle respecterait jusqu’au bout – le choix du Peuple gabonais et le processus démocratique institué au Gabon, et qu’il ne lui revenait pas de se prononcer sur le résultat des votes.

En conclusion, les observateurs de l’UE ont bien rappelé leur nécessaire objectivité et neutralité, avant de déclarer que le rôle prééminent de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) devait être pleinement respecté, et que cette instance publique, autonome et paritaire, était la seule compétente et légitime pour transmettre les résultats officiels de cette élection présidentielle au Ministère de l’Intérieur, chargé de les rendre publics.

Alain-Claude Bilie-By-Nze, porte-parole du candidat Ali Bongo Ondimba : « Au vu des provocations du candidat Jean Ping et de ses partisans, ces déclarations globalement positives et rassurantes nous apparaissent comme bienvenues. Comme l’a aussi rappelé la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (UE), il serait bon que le processus démocratique suive son cours dans le calme, la non-violence et la plus totale transparence au Gabon. Nous partageons cet avis et nous ferons tout pour défendre le bon déroulement de ce processus démocratique admis et connu de tous dans notre pays. » 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/rapport-observateurs-de-lue-pouvoir-se-frotte-mains-met-garde">
Twitter