PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Protection sociale : Les députés se soucient du bien-être des populations

Protection sociale : Les députés se soucient du bien-être des populations

Les députés de la commission des affaires sociales en pleins travaux ©   Gabonactu.com

Les députés membres de la commission de la santé, de l’éducation, des affaires sociales et culturelles de l’Assemblée nationale viennent de solliciter l’amélioration de la mouture du projet de loi portant code de protection sociale en République gabonaise. C’était à l’occasion de l’audition du ministre de l’Economie, des finances et des solidarités nationales, Roger Owono Mba.

Le gouvernement devra se pencher de nouveau sur l’examen du projet de loi portant Code de protection sociale en République Gabonaise. En effet, le texte a été présentée à l’Assemblée nationale, le 9 octobre dernier par le ministre de l’Economie, des Finances et des solidarités nationales, Roger Owono Mba.


Le membre du gouvernement a été auditionné par les membres de la commission de la santé, de l’éducation, des affaires sociales et culturelles de l’assemblée nationale. Au cours de son exposé, il a précisé que les matières traitées concernent les régimes de sécurité sociale obligatoire et contributifs qui permettent d’assurer la couverture des risques sociaux. Il comprend, entre autres, les branches de prestations de santé, la branche des prestations familiales et maternité, la branche des risques professionnels, la branche vieillesse, invalidité et décès.

À cela s’ajoutent des risques sociaux identifiés à travers les prestations relatives à la complémentarité retraite et les retraites des travailleurs mobiles et indépendants et l’indemnité chômage.

Les députés ont pour leur part relevé de nombreuses de nombreuses insuffisances sur le texte. La présidente de séance, l’honorable Angélique Ngoma et ses collègues ne se sont pas contentés d’émettre des avis et des suggestions, ils ont sollicité le retrait de la loi n 028/2016 portant code de protection sociale en République gabonaise. ‘’ Les honorables députés n’entendent pas examiner un texte qui ne tient point compte des intérêts du peuple’’, a déclaré un membre de la commission.

Le texte devra donc de nouveau être examiné par le gouvernement afin de répondre aux attentes des représentants du peuple. Alors que la 13eme législature est composée à plus de 80% de députés de la majorité, cette issue démontre que le débat contradictoire est bien réel.

Lisa Mboui

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort