PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le Programme Graine d’Oyem a déjà expédié 5 tonnes de manioc à Libreville

Le Programme Graine d’Oyem a déjà expédié 5 tonnes de manioc à Libreville

 

Oyem, Gabon (Gabonactu.com) – Le Coordonnateur provincial du programme Graine dans la province du Woleu-Ntem, Serge Ndong  a annoncé mercredi que cinq tonnes de manioc ont été déjà récoltés à titre expérimental dans le périmètre agricole d’Oyem. 

 

Ce sont des gros tubercules de Manioc qui ont récemment été récoltés sur moins d’un hectare. 20 tonnes sont produits à l’hectare.

 

 » Je puis vous dire que nous avons eu un retour satisfaisant rien qu’avec  la petite quantité que nous avons acheminé et vendu à l’état brut à Libreville« , s’est réjoui  M. Ndong, prédisant par la suite des perspectives prometteuses. Toutes les plantations de la province sont parvenues à une phase de maturation.

Démonstration d’une récolte de manioc @ Gabonactu.com

Dans toutes les provinces où le programme Graine est opérationnel, la récolte de manioc est retardée. Le signal viendra de Libreville où des usines de transformation de manioc sont en cours de construction.

 

Au nord du Gabon, le programme Graine a permis de planter 131, 17 hectares de manioc. Les prévisions de récolte  sont de  2. 623.400  tonnes de manioc. La banane, elle est plantée sur 201,33 ha. Quelques 366 018 régimes de banane seront récoltés incessamment. La surface totale dédiée pour les deux spéculations cultivées dans la région  est de 332,50 hectares.

 

Le Woleu-Ntem compte155 coopératives et 3 372 ouvriers agricoles. Parmi ces sociétés agricoles,  33 sont en activité. Près de 1000 coopérateurs sont à pied d’œuvre depuis le lancement du projet en 2015.

Une pépinière de bananiers à Oyem @ Gabonactu.com

« Nous n’avons pas de matériel nécessaire pour arracher les tubercules de manioc, pas de bottes et d’imperméables pour travailler  pendant la saison de pluies « , a déploré David  Ekoga Ewono, président de la coopérative Aisodega, située au  village Azoubidzap, à 10 km d’Oyem.

 

Le programme Graine est un vaste projet agricole lancé par les hautes autorités du pays il y a deux ans pour assurer la sécurité et à teindre l’autosuffisance alimentaire d’ici la prochaine décennie.

 

Aliment de base des gabonais, le manioc consommé à Libreville provient généralement du Cameroun et du Congo voisin. Le programme Graine a pour but, à long terme, de briser cette chaine d’importation des denrées alimentaires qui peuvent être produits localement.

Le Notable Envoyé spécial

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/programme-graine-doyem-a-deja-expedie-5-tonnes-de-manioc-a-libreville">
Twitter