PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Présidentielle 2016 : Libreville dans la fièvre de la campagne

Présidentielle 2016 : Libreville dans la fièvre de la campagne

Casimir Oyé Mba montrant à ses sympathisants le spécimen de son bulletin de vote @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La vie à Libreville était plutôt calme et paisible ce dimanche contrairement à samedi où par bus entiers des dizaines de personnes ont convergé vers le stade de l’amitié d’Ali Bongo Ondimba a effectué son meeting d’ouverture.

 

Côté images, c’est Ali Bongo qui donne à voir et à revoir. La ville est inondée d’affiches de divers formats. Sur les principaux artères, pas un poteau électrique sans sa tête ou son prénom « Ali » suivi de son slogan « changeons ensemble ».

Raymond Ndong Sima au PK 8 @ Gabonactu.com
Raymond Ndong Sima au PK 8 @ Gabonactu.com

A côté d’Ali Bongo, des « mystérieux » drapeaux blancs avec la carte du Gabon imprimée en rouge. On peut facilement lire le sigle « GND ». Ces drapeaux visibles dans les carrefours sont l’œuvre de l’indépendant, Roland Désiré Aba’a Minko dont le projet de société se résume en deux points : réviser les accords de coopération entre la France et le Gabon. Ces accords qui datent de 1960 disposent, selon Aba’a Minko, que les richesses du Gabon appartiennent à la France et le président du Gabon est le représentant de la France.

 

Après la révision de ces accords, Roland Désiré Aba’a Minko, rêve de faire adopter par référendum, une nouvelle constitution qui garantira l’indépendance du Gabon.

Paul Mba Abessole durant sa conférence de presse à son siège @ Gabonactu.com
Paul Mba Abessole durant sa conférence de presse à son siège @ Gabonactu.com

Sur le terrain, les candidats ont préféré les meetings de proximité. L’ancien Premier ministre d’Ali Bongo, Raymond Ndong Sima a choisi le marché Banane au PK8 pour présenter son programme de rupture entre le Gabon et la famille Bongo Ondimba qui dirige le Gabon depuis 1967.

 

« Le 27 août vous irez décider. Ce n’est pas une décision pour cette minutes, pas pour 7 heures, ni 7 jours, ni 7 semaines… c’est une décision pour 7 ans. Vous devez donc faire le bon choix », a-t-il exhorté. « Le bon choix c’est moi », a-t-il dit au public.

Un panneau limuneux pour Ali Bongo sur le front de mer @ Gabonactu.com
Un panneau limuneux pour Ali Bongo sur le front de mer @ Gabonactu.com

Au rond point du PK 12 c’est l’autre ancien Premier ministre, Casimir Oyé Mba qui s’est présenté comme le meilleur choix pour l’avenir du Gabon. « Le 27 août c’est mon bulletin que voici que vous mettrez dans l’urne. Ne votez pas pour l’autre car il n’est pas plus beau que moi », a ironisé le candidat soutenu par l’Union nationale (UN), l’ADERE et l’UPG de Moukagni Iwangou.

 

Gérard Ella Nguéma lui a choisi le marché de Nkémbo dans le 2ème arrondissement pour exciter la foule.

Pour sa part, Paul Mba Abessole, leader populiste des années 90 a lancé sa campagne par une conférence de presse au siège de son parti, le Rassemblement pour le Gabon (RPG).  Son projet pour le Gabon est resté le même : « école cadeau, hôpital cadeau, travail pour tous et un toit pour tous ».

Les drapeaux de Roland Désiré Aba'a Minko @ Gabonactu.com
Les drapeaux de Roland Désiré Aba’a Minko @ Gabonactu.com

Déserté par ses lieutenants d’hier, Paul Mba Abessole a affirmé qu’il est « un homme du présent et du futur ». Il croit toujours à ses chances de parvenir au pouvoir.

 

Les autres candidats se sont jetés à l’assaut de l’arrière pays.

 

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/presidentielle-2016-libreville-fievre-de-campagne">
Twitter