PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Présidentielle 2016 : J’ai choisi cette fois d’entendre le désespoir des gabonais (Guy Nzouba Ndamba)

Présidentielle 2016 : J’ai choisi cette fois d’entendre le désespoir des gabonais (Guy Nzouba Ndamba)

Guy Nzouba Ndama prenant un bain de foule après l’annonce de sa candidature le 5 avril 2016 à Libreville @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’ancien président  de l’Assemblée Nationale, Guy Nzouba Ndama qui a annoncé mardi à Libreville sa candidature à l’élection présidentielle du mois d’août prochain a justifié son acte comme une réponse au désespoir que vive les gabonais  sur tous les secteurs de la vie.

 

 

« J’ai choisi cette fois d’entendre leur désespoir », a déclaré M. Nzouba Ndama, président  démissionnaire  de l’Assemblée Nationale depuis le 31 mars 2016. Après avoir annoncé sa candidature, le député du canton de la Lolo-Wagna dans la province de l’Ogooué-Lolo (sud-est) a ensuite déclaré  sa démission du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).  Il perd ainsi son mandat de député comme les neuf autres députés ayant démissionné le 1er avril dernier.

 

 

Les députés démissionnaires du PDG et autres cadres frondeurs du parti au pouvoir présents à la cérémonie @ Gabonactu.com
Les députés démissionnaires du PDG et autres cadres frondeurs du parti au pouvoir présents à la cérémonie @ Gabonactu.com

Selon  le  désormais opposant au régime d’Ali Bongo Ondimba, sa décision résulte de  « l’indignation des gabonaises et des gabonais, au regard de leur pays qui va à la dérive, face à leur cœur qui pleure et au regard de leur cher Gabon pris dans une sorte de syndrome de Lubitz ». Lubitz  Andreas  fut le co-pilote allemand qui avait précipité un Airbus A320 avec 190 passager droit dans une montagne.  Pour  Guy Nzouba Ndama, cette métaphore ne se réalisera pas. Il déploiera toute son énergie pour contenir cette éventualité.

 

La crise politique qui secoue le parti au pouvoir avait poussé la hiérarchie de radier le 9 mars 2016 trois députés, appartenant à un courant  très critique contre le chef de l’Etat Ali Bongo et ses proches. Ce courant est selon les animateurs devenu le PDG bis. Il est baptisé : Le PDG- Héritage et Modernité. Ses membres ont promis présenté un candidat également au scrutin présidentiel avenir.

 

 

 

Le candidat Nzouba Ndama qu'entouraient MM. Eko (gauche) et Kassa Mapassi (droite) ainsi que plusieurs opposants @ Gabonactu.com
Le candidat Nzouba Ndama qu’entouraient MM. Eko (gauche) et Kassa Mapassi (droite) ainsi que plusieurs opposants @ Gabonactu.com

Guy Nzouba Ndama a fait sa déclaration en présence de tous ces anciens députés et plusieurs leaders de l’opposition.  Quelques vielles figures politiques  qui ont marqué l’histoire du pays y étaient aussi. Il s’agit entre autres de Jean Marc Eko, ancien ministre d’Etat aux affaires étrangères du feu président  Léon Mba et D’Emile Kassa Mapessi, ex-premier vice-premier ministre d’Omar Bongo.

 

 

 

Dans sa déclaration fleuve d’environ une heure, Guy Nzouba Ndama a appelé les députés encore hésitant et autres cadres de l’ex parti unique à venir le rejoindre pour dit-il mettre fin à « l’appétit vorace et inextinguible des émergents » au pouvoir.  Il a fustigé  l’honneur souillé des députés « qu’on est en train de faire signer des engagements de fidélité » comme pour les tenir en haleine.

 

Camille Boussoughou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. TOULOU DAVY

    Nous voulons quelqu’un bien pour notre pays au jourd’hui à pog les chomeurs atteignent les 80 cents de la population de l’ogooué maritime qui puisse nous rembourser notre argent que B.R SARL a volé

    Reply
  2. jean-jacques

    il ne faut pas mentir le peuple monsieur c’est maintenant que vous allez faire quelque chose pour les gabonais? Dieu te voit.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/presidentielle-2016-jai-choisi-cette-fois-dentendre-le-desespoir-des-gabonais-le-candidat-guy-nzouba-ndamba">
Twitter