PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le pouvoir usurpé est vacant, selon Jean Ping qui exige la déclaration de la vacance du pouvoir

Le pouvoir usurpé est vacant, selon Jean Ping qui exige la déclaration de la vacance du pouvoir

Jean Ping durant sa déclaration à sa résidence aussi appelée Présidence de la République  © Gabonactu.com 

Libreville, 10 avril (Gabonactu.com) – Jean Ping dans une déclaration au nom de la Coalition pour la nouvelle République dont il est le président, a affirmé que le pouvoir usurpé est vacant et invité les tenants du pouvoir de déclarer la vacance du pouvoir dans l’esprit de la constitution.

« Le pouvoir usurpé est vacant. Ali Bongo Ondimba, en raison de son état de santé, ne peut plus assumer ses charges ; et le Gabon est sans avenir », a particulièrement déclaré Jean Ping.

« Nous avons alors tous l’obligation, tant nous-mêmes Gabonais de tous bords politiques, que les forces vives de la Nation et la communauté internationale, de trouver la voie pour en sortir, durablement », a-t-il urgé.

« A cet effet, j’interpelle les tenants du pouvoir, à savoir, le Gouvernement, l’Assemblée Nationale, le Sénat, la Cour Constitutionnelle », a déclaré celui qui se présente toujours comme le président élu par les gabonais lors de la présidentielle de 2016.

« A chacun de prendre ses responsabilités devant Dieu et devant l’’Histoire pour la déclaration de la vacance du pouvoir dans l’esprit de la Constitution », conseille-t-il en invitant la France, l’Union Européenne et tous les amis du Gabon « à s’impliquer afin d’éviter au Gabon de tomber dans l’instabilité et la déchéance ».

« Pour ma part, je ne ménagerai aucun effort pour tenir mes engagements pour un Gabon à l’abri de la peur et à l’abri du besoin », a-t-il rappelé.

Jean Ping convaincu par ses idées politiques estime que « les Gabonais doivent absolument se retrouver en vue de parvenir à une décision républicaine commune partagée par le peuple gabonais ; cela s’impose pour la feuille de route du nécessaire redressement du pays ; cela s’impose au nom de la sauvegarde de la patrie ».

« Nos partenaires et la communauté internationale y prendront naturellement leur juste place. Mon attachement au rassemblement est inébranlable. Telle doit être notre décision à tous en évitant toute dérive », ajoute.

Jean Ping n’a pas donner des indications sur qui convoquera ce rassemblement, le lieu de sa tenue et à la date. Il a cependant demandé à tous les membres de sa coalition de mettre fin aux querelles intestines.

« Les divergences d’opinion au sein de la Coalition pour la Nouvelle République sont nées notamment de la participation ou de la non participation de certains d’entre nous, aux dernières élections législatives et locales d’octobre 2018. Ces divergences, elles peuvent être surmontées si les uns comprennent qu’en refusant d’y participer, les autres ne s’écartent pour autant nullement de l’objectif initial de la dynamique unitaire définie le 16 août 2016 », rappelle celui qui avait appelé ses partisans à ne pas prendre part aux élections locales et législatives d’octobre 2018.

« Il est donc impératif de rétablir la dynamique que nous avons su créer dans l’intérêt supérieur de notre pays », insiste Jean Ping qui veut recoller les morceaux de sa coalition.

L’appel pourrait viser Zacharie Myboto, Guy Nzouba Ndama et Alexandre Barro Chambrier principaux poids lourds de la coalition qui se sont éloignés.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/pouvoir-usurpe-vacant-selon-jean-ping-exige-declaration-de-vacance-pouvoir">
Twitter