PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La police disperse une marche pacifique de l’opposition

La police disperse une marche pacifique  de l’opposition

Les leaders ont pris leurs responsabilités devant le peuple et l’histoire @ DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La police a dispersé samedi une marche pacifique des opposants qui tentaient de se rendre au célèbre carrefour Rio dans le 3ème arrondissement pour poursuivre leur pression contre la Cour constitutionnelle saisie par elle pour invalider la candidature à l’élection présidentielle du 27 août prochain, du président sortant Ali Bongo Ondimba.

 

Plusieurs leaders politiques connus et des candidats à cette élection ont pris la tête de la manifestation. La police a tiré des gaz lacrymogènes et des bombes assourdissantes pour disperser les leaders et leurs militants, a affirmé Casimir Oyé Mba, candidat à la présidentielle du 27 août.

La police est entrée en action @ DR
La police est entrée en action @ DR

Les opposants dénoncent une tentative d’élimination physique de certains leaders comme l’ancien président de l’Assemblée nationale Guy Nzouba Ndama, Casimir Oyé Mba ou Léon Paul Ngoulakia (cousin germain du président Ali Bongo Ondimba).

 

Le ministre de l’Intérieur, Pacôme Moubelet Boubeya a affirmé que la marche n’était pas autorisée parce que les organisateurs n’en avaient pas fait la demande. Ils ont plutôt adressé une lettre d’information au ministre.

 

Les organisateurs affirment que la loi oblige plutôt les organisateurs à informer le ministre et non à demander une autorisation, ce que conteste Pacôme Moubelet Boubeya.

 

Les opposants exigent le rejet de la candidature d’Ali Bongo pour cause d’acte de naissance douteux. « Ce sont des mensonges et des calomnies », déplore Ali Bongo Ondimba actuellement en tournée républicaine dans la province du Woleu Ntem au nord du Gabon.

 

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

3 Commentaires

  1. avome

    tous les gens qui sont maintenant opposant savent comment le pouvoir fonctionne par ce qu ils étaient aussi là alors qu ils changent de tactique ils savent quoi faire

    Reply
  2. Aldo ovono

    Le ministère de l’intérieur gagnerait en laissant les opposants marcher…les interdires engendrerait encore plus de rébellions et d’autres manifestations à l’avenir…Ma pensée seulement.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/police-disperse-marche-pacifique-de-lopposition">
Twitter