PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Plusieurs experts pour chasser les vieux démons à la CEEAC

Plusieurs experts pour chasser les vieux démons à la CEEAC

Les lieutenants qui vont diriger la reforme de la CEEAC @ CEEAC

Libreville, 29 novembre  (Gabonactu.com) – Plusieurs experts regroupés au sein d’un comité de pilotage ont entamé ce mercredi à Libreville une profonde réflexion pour expurger de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) tous les vieux démons qui alourdissent son fonctionnement.

 

 

La mission exacte de ces experts c’est de reformer cette institution d’intégration régionale en Afrique centrale. La rencontre est supervisée par le Commissaire général à l’intégration régionale, Faustin Rogombe représentant le Ministre des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et des gabonais de l’Etranger.

 

 

La réunion du comité technique des Experts vise la mise en œuvre de la

Feuille de route de la réforme d’une part et l’appropriation de la réforme par les Etats membres, d’autre part. Pendant deux jours, les experts vont, (a) examiner et valider la Feuille de Route amendée du

Comité de Pilotage de la Réforme Institutionnelle, (b) examiner et valider le Règlement Intérieur du Comité de Pilotage de la Réforme

Institutionnelle, ainsi que (c) les Termes de Référence  amendés du recrutement du Cabinet spécialisé ; Deux allocutions ont été prononcées au cours de la cérémonie d’ouverture. L’allocution du Secrétaire général adjoint de la CEEAC, chargé du Département de l’intégration physique, économique et monétaire, madame Marie Thérèse Chantal MFOULA, représentant le Secrétaire général de la CEEAC en mission,  et le discours d’ouverture du Commissaire général à l’intégration régionale, Monsieur Faustin ROGOMBE représentant le Ministre des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et des gabonais de l’Etranger.

 

 

Il tient de rappeler que l’idée de procéder à la réforme institutionnelle de la CEEAC  a été murie et enrichie au fil des rencontres des chefs d’Etat et de gouvernement qui en ont jugé l’opportunité.

 

Ainsi, sur  instructions de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEEAC, lors de ses XVIème Session ordinaire du 25 mai 2015 à Ndjamena (Tchad) et VIIIème Session extraordinaire du 30 novembre 2016 à Libreville  (Gabon), il s’est tenu la 7ème Session Extraordinaire du Conseil des Ministres de la CEEAC consacrée à la réforme institutionnelle (à Libreville) du 25 au 29 avril 2017.

 

 

Au cours de cette réunion, les Ministres ont adopté les textes de base de la réforme signés par la suite par la présidence en exercice. Il s’agit notamment, entre autres, de la Décision du 02 juin 2017 portant création, attributions, composition et fonctionnement du Comité de Pilotage de la Réforme institutionnelle (COPIL-RI) de la CEEAC et la feuille de route des actions à réaliser jusqu’à l’approbation de la réforme institutionnelle de la CEEAC par les plus hautes instances de la Communauté.

 

 

La réforme vise globalement à doter la Communauté d’un cadre institutionnel et organisationnel, capable de lui permettre de relever les défis actuels et futurs de l’intégration régionale et du développement transversale de la région Afrique centrale, d’une part et d’aboutir à terme à une seule communauté sous régionale plus viable, d’autre part.

 

 

Conformément à ladite décision, le Comité de Pilotage de la réforme

(COPIL-RI), présidé par le Ministre en charge de l’Intégration régionale du pays assurant la Présidence en exercice, est composé des Ministres en charge de l’Intégration régionale et des finances des Etats membres de la CEEAC. Le COPIL-RI est assisté de deux structures : (i) Le Comité Technique d’Experts composé de deux (02) Experts par Etat membre relevant des structures en charge de l’intégration et des finances des Etats membres ; il est chargé de préparer et de valider les documents à soumettre au COPIL-RI ; (ii) La Cellule Technique composée du Secrétariat Général de la CEEAC assistée d’un cabinet spécialisé.

 

 

La présente réunion s’inscrit dans la dynamique d’opérationnalisation effective des actions des structures mises en place pour le suivi de la réforme.

Camille Boussougou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/plusieurs-experts-pour-chasser-les-vieux-demons-a-la-ceeac">
Twitter