PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le Père Yannick Parfait Amour Obiang Edou dit non aux nouvelles conditions d’attribution de bourses

Le Père Yannick Parfait Amour Obiang Edou dit non aux nouvelles conditions d’attribution de bourses

Père Yannick Parfait Amour Obiang Edou © DR

Libreville, 2 avril (Gabonactu.com) – Le prêtre Yannick Parfait Amour Obiang Edou a dans un libre propos faisant le tour des réseaux sociaux, dénoncé les nouvelles conditions d’attributions de bourses prises en conseil des ministres du 29 mars dernier, exigeant désormais aux nouveaux bacheliers une moyenne supérieure ou égale pour obtenir la bourse. Voici l’intégralité du libre propos de ce prélat considéré à tort ou à raison comme non conformiste.

« Non à l’exclusion des étudiants pauvres des universités et grandes écoles

Le Gabon : le Royaume de l’inconscient collectif du peuple

Une citation bien connue de Henri-Frederic Amiel nous apprend que « nos véritables amis sont ceux qui nous disent la vérité et qui éclairent notre conscience ».

Peuple gabonais, c’est après une longue et mûre réflexion, que je m’adresse à vous sans distinction aucune, sans distinction d’origine, d’appartenance politique, d’identité de genre, ou de religion. Actuellement le Gabon vit une kyrielle de péchés qui malheureusement enveniment toute une société. Il est toujours dangereux pour une nation si ses personnalités les plus célèbres et les éducateurs s’adonnent à un mutisme. Car, le silence devant l’injustice est un crime.

Gabonais, mes frères, il y a des signes précurseurs qui annoncent la dérive d’une société : le manque d’éthique, de morale, la violence, la criminalité, la pauvreté, l’ignorance, l’incertitude et la mise en place des lois discriminatoires.

La nation Gabonaise est sur la voie d’une faillite très grave, durant ces dernières années, nous avons constaté une dégradation du système scolaire dans notre pays. Pire, encore de constater que les récentes réformes du système d’octroi des bourses en République gabonaise exigent aux élèves d’être âgés de 19 ans au plus et avoir 12 de moyenne. Aussi vrai que chaque décision bien pensée prend impérativement corps dans une réalité propre. Mais dans le cadre qui est le nôtre, cette décision ne viserait qu’à exclure les pauvres des universités et grandes écoles. Nous le savons tous que la bourse est un soutient indéniable aux populations mise en marge, aux milliers d’étudiants, véritables lueurs d’espoir pour ses nombreuses familles qui tirent le diable par la queue.

 

Au Gabon et dans plusieurs autres pays africains, c’est un secret de Polichinelle, les enfants qui ont un nom fréquentent hors de leur pays, et dans des instituts jugés meilleurs à ce que l’on trouve chez eux. Ces derniers ont le meilleur soutien du monde pour réussir. La grande majorité des étudiants de nos universités et grandes écoles est issue des familles modestes. Ne pas avoir de bourse signifierait simplement exclure les pauvres à avoir accès aux études supérieurs. Il ne faut pas mettre les bœufs avant la charrue. Il est prouvé dans le monde entier que la performance des élèves est fonction du système éducatif et le Classement PISA corrobore nos dires.

Toutefois, la tradition gabonaise a toujours impressionné les peuples du monde de par son indifférence aux décisions étatiques et sa logique binaire (parti au pouvoir ou opposition). Yannick Parfait Amour, en tant que prêtre, bon chrétien et un honnête citoyen, je ne fais pas de la politique. Mais ne pouvant rester silencieuse quand l’homme est menacé dans sa vie et sa dignité, j’en appelle à la conscience personnelle et collective des gabonais et gabonaises pour attirer l’attention de nos gouvernants.

Je vous prie d’agréer, peuple gaboma, l’expression de mon profond respect ».

Père Yannick Parfait Amour OBIANG EDOU

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/pere-yannick-parfait-amour-obiang-edou-dit-non-aux-nouvelles-conditions-dattribution-de-bourses">
Twitter