PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Pénurie de kérosène dans les aéroports du Gabon

Pénurie de kérosène dans les aéroports du Gabon

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La grève déclenchée le 1er décembre dernier par l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) serait à l’origine d’une pénurie de kérosène dans les principaux aéroports du Gabon (Libreville, Port-Gentil et Franceville) provoquant l’annulation de plusieurs vols, selon plusieurs sources concordantes.

 

 

Mardi un vol spécial affrété par le protocole d’Etat en direction de Franceville, sud-est où se déroulait une cérémonie officielle de présentation au public du nouveau mausolée Omar Bongo Ondimba a été annulé après plusieurs heures d’attente. De nombreux journalistes figuraient parmi les passagers devant emprunter ce vol.

 

Finalement l’avion, un Boeing 737 de la compagnie Allegiance a pu effectuer le déplacement de Franceville en fin de journée grâce à des réserves stratégiques mises à la disposition par l’Etat qui souhaitait évacuer vers la capitale tous les membres du gouvernement et certains officiels présents à la cérémonie de Franceville.

 

En dehors de ce vol, plusieurs avions sont aussi cloués au sol par manque de carburant.

 

L’ONEP avait déposé un préavis de grève illimitée le 20 novembre dernier dans lequel elle avait consigné 4 préalables.

 

Selon l’ONEP, le gouvernement n’a pas favorablement répondu aux quatre préalables à satisfaire avant l’ouverture de toute négociation.

 

Le premier porte sur la suspension immédiate des prélèvements auprès des employés du pétrole en faveur de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Le gouvernement a rejeté cette demande estimant qu’elle entrainera automatiquement la fin de la prise en charge des personnes concernées par ces prélèvements ce qui est dangereux pour leur sécurité sociale.

 

L’ONEP ne veut pas des prélèvements de la CNAMGS car la majorité des employés du pétrole jouissent déjà d’une assurance maladie souscrite par leurs employeurs.

 

Le gouvernement a également refusé d’entériner la réintégration des délégués du personnel de Perenco limogés suite à une grève. Il a cependant dit sa disponibilité de discuter d’éventuelles mesures d’accompagnement pour ces désormais chômeurs.

 

L’exécutif n’est pas aussi favorable au limogeage du patron d’Oil Libya accusé d’arrogance et de manque de considération pour son personnel.

 

En fin le gouvernement n’a pas immédiatement accepté l’expulsion du Directeur général de STSI Boccard travaillant illégalement au Gabon où il a limogé 53 ouvriers. Le gouvernement dit attendre les arbitrages d’une commission technique à ce sujet.
Selon une source bien informée, le gouverneur de la province de l’Ogooué Maritime, Martin Bogouikama, en mission de service à Franceville devait rentrer précipitamment mardi à Port-Gentil pour superviser les pourparlers.

 

Un habitant de Port-Gentil contacté mercredi depuis Libreville a affirmé que la ville de Port-Gentil n’a pas particulièrement frappée par la pénurie de carburant. Il a cependant constaté une assez forte mobilisation des ouvriers du pétrole sur les piqués de grève.

 

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/penurie-de-kerosene-dans-les-aeroports-du-gabon">
Twitter