PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

PDG Owendo : Jeanne Mbagou écrase la concurrence ?

PDG Owendo : Jeanne Mbagou écrase la concurrence ?

 Les cadres du PDG durant la campagne des législatives couplées des locales d’octobre 2018 à Owendo  © DR

Libreville, 8 mai (Gabonactu.com) –  Plusieurs mois après les élections législatives et locales, le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) dans la commune d’Owendo, ne cesse de se polariser pour des raisons égocentriques. Élue pour un troisième mandat à la tête de cette ville portuaire et doyenne devenue, Jeanne Mbagou serait l’auteur des tensions intestines qui gangrènent aujourd’hui la vie du parti à Owendo. Ces détracteurs voient en elle, une volonté affichée d’éteindre les camarades dont l’ambition est uniquement d’apporter leur contribution au développement de cette commune.

 

Au moment où Eric Dodo Bouguendza s’évertue à mettre en musique la vision du « Distingué Camarade Président » Ali Bongo qui doit se matérialiser par la régénération et la revitalisation du PDG, Jeanne Mbagou aurait-elle décidé de piétiner cette feuille de route de la hiérarchie du parti en écrasant la concurrence ?

 

A en croire ces contempteurs, lors des récentes législatives, après avoir vu le rêve de leur mentor de devenir député-maire se briser, l’entourage de l’actuel maire aurait mis en branle une stratégie machiavélique de diabolisation d’autres camarades susceptibles de lui faire ombrage. C’est en exécution de ce plan funeste que les sbires de Mbagou auraient mis dans la tête de la candidate PDG du 1er arrondissement à la députation, Hortense Joëlle Nse Mvie, d’ethnie fang, que les camarades issus de la communauté Myènè de cette circonscription lui vouaient une haine viscérale et seraient en intelligence avec son adversaire. Un mensonge éhonté dont l’objectif visé était de saucissonner l’électorat de la candidate PDG et donc de faire le lit de son éventuelle défaite.

 

D’aucuns disent que Jeanne Mbagou n’a jamais digéré le fait que son rêve de devenir député-maire ait été brisé et donc se serait investi pour faire tomber Hortense Nse Mvie dont l’élection à la députation l’aurait conduite au Gouvernement et donc deviendrait de facto la patronne politique du coin. Toutes choses qui auraient nourri cet enterrement de première classe de cette éventuelle concurrence.

 

La même stratégie aurait été utilisée pour mettre hors d’état de nuire les camarades qui guettaient eux aussi le fauteuil de maire de la commune.

 

Cependant, plusieurs mois après ces joutes électorales et bien que Jeanne Mbagou ait conservée son juteux poste de maire de la commune portuaire d’Owendo, l’accalmie n’est toujours pas de retour dans les rangs du PDG dans cette ville voisine de Libreville. Les attaques contre les jeunes loups du Parti dans la commune se multiplient. Au 1er et  au 2ème arrondissement, les potentiels rivaux sont accusés d’être en intelligence avec l’ennemi. C’est le cas du maire du 2ème arrondissement, Séverin Renaud Ngoma Ngoma, qui essuierait aujourd’hui l’ingérence de la mairie centrale pour l’empêcher de travailler efficacement. Morceau choisi, l’humilier auprès de ses adjoints et les agents municipaux. Et d’aucuns se demandent qui sera la prochaine cible ?

 

Comme le dit la clameur populaire, il n’y a pas de fumée sans feu. Le secrétaire général du PDG, Eric Dodo Bouguendza gagnerait à mettre un accent particulier sur ce qui se susurre du côté d’Owendo avant que la camaraderie n’explose de ce côté.

 

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/pdg-owendo-jeanne-mbagou-ecrase-concurrence">
Twitter