PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le PDG de la Poste SA désormais sur un siège éjectable

Le PDG de la Poste SA désormais sur un siège éjectable

Michael Adande @ Courrier des journalistes

Libreville, 19 juillet (Gabonactu.com) – Le Président directeur général (PDG) de la Poste SA, Michaël Adandé serait désormais sur un siège très éjectable, à en croire la colère du ministre de tutelle, Guy Bertrand Mapangou qui a menacé mercredi au terme d’une visite dans les locaux de la poste au centre ville de faire valoir son « pouvoir de nomination ».

 

« J’ai le pouvoir de nomination », a hurlé avec force le ministre Guy Bertrand Mapangou, s’adressant au contrôleur général de la Poste, M. Makanga quelque peu surpris par le verbe fougueux du ministre.

 

Guy Bertrand Mapangou a aussi répété qu’il peut dégommer qui il veut et quand il le voudra. Ancien journaliste, le ministre Mapangou était estomaqué de constater l’état de ruine et de perdition dans lequel se trouve la poste gabonaise prospère il y a quelques années seulement.

 

Un grand contingent de salariés ne travaille plus depuis des mois. Ils contestent les méthodes managériales de l’actuelle équipe aux commandes. Dirigée par Michaël Adandé, l’équipe n’aurait pas réussi à redresser la poste dont Poste Bank, sa mamelle nourricière est en liquidation. Plusieurs services sont fermés ou ont été supprimés. Les salariés qui travaillaient dans ces services ne sont ni licenciés ni réaffectés. Tous continuent de percevoir un salaire sans travailler.

 

Tous les projets de relance initiés par la direction battent de l’aile. Les 70 000 clients de la banques postales ont tous quasiment clos leurs comptes. Même les retraités et les étudiants ont basculé vers d’autres horizons. Les clients de la Caisse d’épargne ont presque essuyé leurs larmes. Leur épargne a été confisquée sans espoir d’être remboursée un jour. Une méprisante opération d’enrôlement pour évaluer l’état réel de l’épargne séquestrée a eu lieu mais n’a apporté aucune solution aux victimes.

 

« Ali Bongo a oublié le cas de la Poste devenue une honte nationale », a vociféré mercredi une gréviste qui a fait remarquer que le PDG qui a la réputation d’un banquier chevronné n’a pas reçu son ministre de tutelle lors de sa visite dans les locaux de la poste.

Camille Boussougou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/pdg-de-poste-desormais-siege-ejectable">
Twitter