PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Paul Malekou, l’homme qui aurait pu succéder à Léon Mba

Paul Malekou, l’homme qui aurait pu succéder à Léon Mba

Paul Malekou le 16 mars 2018 à la chambre de commerce de Libreville @ Gabonactu.com

Libreville, 19 mars (Gabonactu.com) – Paul Malekou, 80 ans le 17 novembre prochain, était pressenti pour succéder au père de l’indépendance gabonaise, Léon Mba, qui avait repéré le jeune brillant étudiant à Paris, selon une courte biographie, de ce personnage contestataire, dressée par un leader politique gabonais.

 

Lors de la dernière sortie publique de Paul Malekou, vendredi dernier à la chambre de commerce de Libreville en compagnie de plusieurs personnalités politiques dans le cadre d’un cercle des sages, Paul Mba Abessole, leader charismatique des années 90 au Gabon a brossé un mini portrait très élogieux de Paul Malekou en présence de l’intéressé plutôt flatté.

 

Selon Mba Abessole, Paul Malekou était un brillant étudiant gabonais en France. Il faisait parti des leaders estudiantins qui chahutaient le président Léon Mba pour n’avoir pas voulu d’une indépendance totale du Gabon de la France. Lors d’un séjour en France, Léon Mba avait tenu à rencontrer les étudiants gabonais. Il prit Paul Malekou et réussi à le ramener au Gabon.

 

« Paul Malekou était considéré comme un potentiel successeur de Léon Mba », a affirmé Paul Mba Abessole qui a arraché un petit sourire du vieil homme à la taille d’un bon petit bantou.

 

« Toutes les percussions dont il a été victime dans ce pays seraient dues à cette sympathie que lui avait voué le président Léon Mba », a conclu Mba Abessole.

 

Natif de Fougamou dans la Ngounié, Paul Malekou a notamment été ministre des Affaires étrangères.  De 1975 à 1983, il a notamment été Directeur général de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne (ASECNA) dont le siège est à Dakar au Sénégal.

Paul Malekou en compagnie de Jules Bourdes Ogouliguendé dit manquer de sommeil chaque nuit pour veiller sur sa maison @ Gabonactu.com

« Je suis un fossile. Je suis devenu comme une pièce de musée. Ma place est au musée. Je n’ai plus d’engagements politiques. Je peux à la limite conseiller », a-t-il dit vendredi à la Chambre de commerce pour se présenter à la jeune génération qui ne le connait pas assez ou pas du tout. L’homme qui habite sur une des nombreuses collines du PK8 dit subir encore des intimidations.  » Ils s’introduisent dans ma concession. Je ne dors plus. J’arrête les lumières. Je me mets dans un coin de la terrasse dès 3 heures du matin pour voir qui rentre chez moi « , a-t-il révélé.

 

Des bandits s’étaient introduits nuitamment chez Paul Malekou en 2017. Ils avaient tenté d’incendier ses voitures.

 

Voici une petite biographie de ce diplômé de droit  dressée par la Cour constitutionnelle gabonaise dont il a été l’un des premiers membres :

Né le17 novembre 1938 à Fougamou.
– Inspecteur Général du Travail. Licencié en Droit;
– Diplômé d’Etudes supérieures de Droit Public et Sciences Politiques;
– Diplômé Major de l’Institut des Hautes Etudes d’Outre-Mer (Paris);
– Ministre puis Ministre d’Etat (1964-1974/1984-1987);
– Directeur Général de l’Office des Bois de l’Afrique Equatoriale;
– Directeur Général de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (1974-1983);
– Président Directeur Général de la Société des Bois du Gabon (1987-1988);
– Président du Conseil d’Administration de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (1988-1989);
– Conseiller Spécial du Président de la République pour les questions aéronautiques (1989-1991);
– Membre de la Cour Constitutionnelle (Octobre 1991) nommé par le Président de la République.

 

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/paul-malekou-lhomme-aurait-pu-succeder-a-leon-mba">
Twitter