PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le patron de la CEMAC explique aux industriels de Nkok les critères pour exporter vers la CEMAC et la CEEAC

Le patron de la CEMAC explique aux industriels de Nkok les critères pour exporter vers la CEMAC et la CEEAC

Le professeur Ona Ondo et ses hôtes à la sortie d’une usine ©  Gabonactu.com

Libreville, 22 janvier (Gabonacu.com) – Le président de la commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), le professeur Daniel Ona Ondo accompagné d’une délégation d’experts de douane et de fiscalité a expliqué mardi aux industriels installés dans la zone économique de Nkok, à 27 kilomètres de Libreville, les principaux critères qui faciliteront les exportations de leurs produits vers les marchés de la CEMAC et pourquoi pas de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

 

Daniel Ona Ondo, économiste et ancien Premier ministre gabonais, devenu patron de la CEMAC a d’emblée rappelé à ses interlocuteurs que la CEMAC est un marché de 40 millions de consommateurs. La CEEAC est davantage plus grand avec 110 millions de consommateurs.

 

Nkok étant une zone économique exclusive dont la production est destinée en priorité à l’export, les industriels basés sur cette zone doivent en priorité viser ce marché régional, a-t-il conseillé.

Le ministre du Commerce David Mbadinga (face caméra) et le Pr Daniel Ona Ondo © Gabonactu.com

« Pour nous, il était important de venir vous expliquer, vous qui êtes installés au Gabon, en générale et à Nkok, en particulier, les formalités qu’il faut remplir afin d’exporter vos produits en dehors du Gabon et notamment dans les marchés de la CEMAC et de la CEEAC », a-t-il dit.

A en croire le Pr Daniel Ona Ondo, la circulation des produits made in Nkok dans le marché régional ne dépend pas encore forcément de la seule volonté des producteurs. Il faut d’abord l’harmonisation, tant attendu, de plusieurs facteurs au sein des pays membres de la CEMAC et de la CEEAC.

Il s’agit notamment de la mise en place, dans chaque pays membre d’un comité nationale chargé d’accorder des agréments aux produits industriels originaires des pays membre.  Il y a aussi la réduction drastique des taxes douanières et fiscales.

Séance de travail © Gabonactu.com

 

Le professeur Daniel Ona Ondo a assuré que les deux régions ont suffisamment avancées dans la facilitation de la libre circulation des biens et des personnes. La CEMAC est sur ce point un modèle à féliciter même si des efforts restent à fournir.

 

La visite de Daniel Ona Ondo au Gabon est effectuée en vertu de la mission de la CEMAC relative à la promotion des marchés nationaux par l’élimination des entraves au commerce inter-communautaire, la coordination des programmes de développement et l’harmonisation des projets industriels.

Lancée en 2010, la Zone économique spéciale de Nkok devient petit à petit le principal poumon industriel du Gabon. Elle concentre une centaine d’industries de transformation de bois et autres comme la fabrication des fers à béton, de l’eau minérale…

Eudes Rinaldy

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/patron-de-cemac-explique-aux-industriels-de-nkok-criteres-exporter-vers-cemac-ceeac">
Twitter